"Gilets jaunes" : les commerçants et les policiers craignent les casseurs

FRANCE 3

Alors qu’un nouvel acte des "gilets jaunes" a lieu samedi 6 avril, policiers et commerçants redoutent de nouveaux débordements.

Alors que le centre-ville de Caen (Calvados) porte toujours les stigmates des violences commises lors de l’acte XX du mouvement des "gilets jaunes", les commerçants se préparent pour un nouveau samedi de mobilisation. De leur côté, la coupe est pleine. Le préfet a décidé d’interdire la manifestation prévue samedi 6 avril dans le centre-ville de Caen (Calvados). Cela ne suffit pourtant pas à intimider les "gilets jaunes."

Les ultra-violents redoutés par les forces de l’ordre

Ceux que craignent les autorités sont les ultra-violents, qui s’infiltrent dans la mobilisation. Un article de la loi "anti-casseurs" devait permettre aux préfets d’interdire aux individus considérés comme étant les plus dangereux de manifester pendant un mois. Jeudi 4 avril, le Conseil constitutionnel a décidé de le retoquer. Cette décision, certains policiers la jugent incompréhensible. Expurgée de cet article, la loi devrait être promulguée sous peu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne