"Gilets jaunes" : les Champs-Élysées, une avenue meurtrie

France 3

Les commerçants retournent au travail sur les Champs-Élysées, à Paris, deux jours après les violences qui ont éclaté lors de l'acte 18 des "gilets jaunes".

Des vitrines brisées, des magasins vandalisés, deux jours après la manifestation des "gilets jaunes", samedi 16 mars à Paris, les Champs-Élysées sont encore défigurées lundi 18 mars. Les employés découvrent les dégâts sur leurs boutiques lundi matin. Tous les commerces n'ont pas rouvert. Les façades détruites sont recouvertes de planches de bois, les kiosques à journaux sont encore hors d'usage et la célèbre brasserie Fouquet's, incendiée, est toujours en réparation.

80 enseignes dégradées

Des employés au chômage technique et des passants médusés. Beaucoup regrettent le retour de ces violences. "On veut demander quelque chose, on peut le faire dans le calme. On peut faire une marche", confie une jeune femme au micro de France 3. En tout, 80 enseignes ont été dégradées, dont une vingtaine victimes de pillage ou d'incendie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne