"Gilets jaunes" : le mouvement va-t-il perdurer malgré tout ?

France 3

Le mouvement des "gilets jaunes" est marqué par une mobilisation en net recul, samedi 15 décembre. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, estime que les ronds-points doivent être dorénavant libérés.

Comme tous les jours depuis près d'un mois, sur ce rond-point de Rochefort-sur-Nenon dans le Jura, ils sont une poignée de "gilets jaunes" à alimenter le feu du réchaud et à veiller sur l'abri de fortune établi ici. Au lendemain d'une mobilisation nationale en forte baisse, ces "gilets jaunes" envisagent désormais de quitter les lieux. "On va libérer le rond-point et on va se mettre ailleurs, dans un endroit privé comme ça il ne pourra pas nous faire partir", explique Nicolas Filippi, un "gilet jaune", en référence aux récentes déclarations du ministre de l'Intérieur appelant à libérer les ronds-points occupés.

"Dans toutes les autres villes de France, tout le monde est là"

Sur un autre rond-point, cette fois-ci près du Mans, dans la Sarthe, on constate quelques départs, avec dépit. "Le gouvernement est en train de tout faire pour prouver par des images, sur Paris et dans les villes, qu'il y a moins de monde. Mais on voit bien que dans les autres villes de France, tout le monde est là", affirme un "gilet jaune". Samedi 15 décembre, une cinquantaine de "gilets jaunes" des Hauts-de-France avaient organisé un concert sous une pluie battante, pour se redonner du courage et maintenir la mobilisation.

Vous êtes à nouveau en ligne