"Gilets jaunes" : le dialogue est tendu avec les élus de la majorité

Voir la vidéo
FRANCE 3

Alors qu'Emmanuel Macron va adresser sa lettre aux Français, lundi 14 janvier, le dialogue a commencé entre les citoyens et les élus de la majorité. Et il est souvent tendu.

Le dialogue est compliqué entre élus de la majorité et "gilets jaunes". Lors d'un débat organisé à Dijon (Côte-d'Or) vendredi 11 janvier, les différents thèmes devenus récurrents ont été abordés, comme le pouvoir d'achat et la représentativité des institutions. "La réponse qui a été donnée au smic, c'est une prime, ce n'est pas une augmentation", pointe un citoyen en colère.

Tous les thèmes balayés

Les griefs s'accumulent, et certains évoquent ce qu'ils appellent la privatisation du gouvernement. "Les autoroutes c'est le symbole. L'aéroport de Paris l'année prochaine. Et puis quoi encore ? On va privatiser la justice ? On va privatiser les hôpitaux ? Je ne comprends pas comment vous pouvez vendre nos biens", soulève un citoyen qui interpelle les élus. D'autres évoquent aussi le thème épineux de l'immigration, en demandant une préférence nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne