"Gilets jaunes" : le désarroi de Matignon

FRANCE 2

Seuls deux "gilets jaunes" se sont rendus à Matignon vendredi 30 novembre pour échanger avec Édouard Philippe. Les précisions du journaliste Jean-Baptiste Marteau.

Après l'invitation du Premier ministre Édouard Philippe, seuls deux "gilets jaunes" ont répondu présents pour discuter de leurs revendications. L'un d'entre eux a d'ailleurs refusé l'entretien. Le journaliste Jean-Baptiste Marteau est en duplex de l'hôtel de Matignon à Paris, il parle d'une journée "qui au final va apparaître perdante pour les deux parties". Les "gilets jaunes" ne parviennent pas à désigner de représentants pour venir dialoguer avec le Premier ministre, une difficulté pour l'exécutif. Avec qui discuter ? C'est toute la question.

"Un dialogue à trois"

"Édouard Philippe l'a redit cet après-midi, la porte de Matignon reste ouverte", indique le journaliste. Des rencontres en régions sont prévues, mais il manque des interlocuteurs pour dialoguer. Les discussions vont néanmoins se poursuivre avec les syndicats, les représentants patronaux et les élus. Pour l'instant l'opinion semble soutenir massivement le mouvement, "c'est donc un dialogue à trois qui s'ouvre désormais ", conclut Jean-Baptiste Marteau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne