"Gilets jaunes" : le comportement violent d'un policier interpelle

France 3

Un policier a frappé plusieurs personnes en marge d'un rassemblement de "gilets jaunes" à Toulon (Var). Dimanche 6 janvier, le commandant divisionnaire s'est expliqué.

Dimanche 6 janvier, le commandant de police a tenté de s'expliquer auprès de "gilets jaunes" venus manifester devant son commissariat à Toulon (Var). Dans les vidéos dont parlent les manifestants, on voit le commandant frapper au visage un individu qui semble déjà interpellé par les CRS. Franceinfo a pu joindre le policier mis en cause, qui a donné sa version des faits. "Il avait un tesson de bouteille cassée dans la main", justifie-t-il.

La police des polices saisie

Quelques instants plus tôt samedi, il est filmé en train de frapper deux "gilets jaunes", deux frères. Le commandant assure qu'ils ont commis des violences et proféré des injures avant leur interpellation musclée. Le jeune homme qui a filmé la scène reste choqué par les réactions des policiers. Pour le moment, aucune enquête judiciaire n'est ouverte. Le procureur de la République de Toulon estime que l'usage de la force était justifié. Ce commandant a déjà reçu un avertissement il y a deux ans pour un mauvais geste envers un collègue. Dimanche soir, le préfet du Var a saisi l'IGPN, la police des polices, pour faire la lumière sur ces suspicions de violences policières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne