"Gilets jaunes" : la tentation du référendum chez Macron fait débat

France 3

Emmanuel Macron est tenté par un référendum pour sortir de la crise des "gilets jaunes". Il pourrait avoir lieu lors des élections européennes le 26 mai. La question fait débat dans la classe politique.

Le référendum comme porte de sortie pour mettre fin à la crise des "gilets jaunes". Le chef de l'État serait tenté, selon des proches, d'en organiser un le jour même des élections européennes, le 26 mai. L'idée ne fait pas l'unanimité au sein du gouvernement. Nathalie Loiseau, ministre des Affaires européennes, "souhaite que l'on parle d'Europe le 26 mai parce qu'il y a des enjeux majeurs".

Discussions mercredi

Cette consultation pourrait porter sur des sujets institutionnels avec plusieurs questions, comme la limitation du cumul des mandats ou la réduction du nombre de parlementaires. La présidente du Rassemblement national y voit une manœuvre. "Tout ça, c'est totalement bidon. Il va recycler sa modification constitutionnelle par l'intermédiaire de ce référendum. Il va demander aux Français s'ils sont d'accord avec ce qu'il a déjà proposé", fustige Marine Le Pen.

Laurent Wauquiez, patron du parti LR, demande que ce référendum ne porte pas seulement sur les questions institutionnelles, mais aussi sur "la valorisation du travail, la reconnaissance des classes moyennes ou des retraités". L'Élysée affirme que rien n'est décidé. Emmanuel Macron recevra mercredi 6 février les chefs des partis politiques dans le cadre du grand débat national. Le référendum sera au cœur des discussions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne