"Gilets jaunes" : la place d'Italie ravagée après les violences

France 3

En marge des manifestations des "gilets jaunes", les violences qui ont marqué la journée du samedi 16 novembre, en particulier place d'Italie à Paris, ont beaucoup fait réagir. Le ministre de l’Intérieur a dénoncé la présence de voyous.

Place d'Italie, dimanche 17 novembre, les services de fourrière embarquent les épaves des véhicules carbonisés la veille. Partout, les vitrines sont brisées et ce matin le nettoyage a commencé. Reclus hier chez eux, les habitants du quartier découvrent avec tristesse les dégâts. Au milieu de la place, la stèle en hommage au maréchal Juin n'est plus qu'un tas de pierres. Pour beaucoup, la mémoire de la nation a été bafouée. "Mon père est mort pour la France en 1944. Je suis orphelin de guerre et quand je vois tout ça je me demande pourquoi il est allé se battre pour la France", explique un passant.

Une place en chantier

Samedi 16 novembre, avant même le départ de la manifestation des "gilets jaunes", la place d'Italie a été le théâtre de violents affrontements. Face aux forces de l'ordre, des individus masqués qui ont profité que le lieu soit en travaux pour monter des barricades avec des barrières de chantier. Le maire de l'arrondissement dit pourtant avoir alerté les autorités des risques encourus en autorisant une manifestation ici.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne