"Gilets jaunes" : la parole des femmes se libère

Des centaines de femmes ont fait la démonstration, dimanche 6 janvier, que l'expression d'un malaise social profond peut encore se dérouler en France sans violence. Elles ont voulu rappeler le socle essentiel de leur mobilisation. Coup de projecteur sur leur message.

Manifester, mais sans violence. Les femmes "gilets jaunes" ont voulu montrer que c'était possible. Dans le cortège, l'ambiance est en effet beaucoup plus festive. Les quelques rares moments de tensions avec les forces de l'ordre ont rapidement été apaisées à force de discussions. La forme est donc différente, mais les revendications sont identiques, comme le référendum d'initiative citoyenne (RIC).

"La victoire viendra par les femmes"

Dans les rues de Paris dimanche 6 janvier, elles étaient plusieurs centaines à faire entendre leur différence. "Pour moi, la victoire viendra par les femmes. Les femmes sont déterminées, elles sont fortes (...) et on ne lâchera pas", assure une manifestante. À Toulouse (Haute-Garonne) également, plus de 300 femmes "gilets jaunes" étaient réunies. À Caen (Calvados), Dijon (Côte-d'Or), Lyon (Rhône) ou encore Saint-Étienne (Loire), des femmes ont à la fois soutenu le mouvement des "gilets jaunes" et dénoncé la discrimination.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne