"Gilets jaunes" : la méthode d'Annick Girardin dans les Outre-mer

France 3

En déplacement à La Réunion, la ministre n'hésite pas à se rendre sur les barrages, à écouter et à se confronter à la colère des "gilets jaunes". Un style direct qu'elle cultive depuis sa prise de fonction. 

À La Réunion, mercredi 28 novembre, face au barrage de manifestants, la voiture de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, ne passe pas. Elle sort du véhicule et fend la foule à pied. Toute juste arrivée sur l'île, elle s'adresse directement aux "gilets jaunes" : "Je suis à vos côtés pour répondre aux questions de la vie chère (...) mais je ne vais pas trouver les solutions toute seule. Les solutions, je vais les trouver avec vous." La ministre prône toujours le dialogue et se rend sur le terrain à chaque sursaut des Outre-mer.

Toujours en première ligne

En mars 2018, elle s'est rendue à Mayotte alors que l'île était touchée par une grève générale depuis plus de trois semaines. Elle s'assoit par terre au milieu des manifestants pour des échanges francs. Annick Girardin a grandi à Saint-Pierre-et-Miquelon et cultive son style direct. En prise avec la réalité du terrain, comme en 2017, quand l'ouragan Irma frappe les Antilles. Elle arrive la première sur place pour encadrer les opérations de secours. Toujours en première ligne, les Français ont découvert une ministre combative. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne