"Gilets jaunes" : la galère des courses de Noël

France 3

 Le mouvement des "gilets jaunes" impacte l'économie et surtout l'activité des commerçants en cette période de Noël. Nouvelle illustration à Paris où l'esprit de Noël n'était pas vraiment au rendez-vous ce samedi 15 décembre.

Ouvrir, ou pas. Pour cette boutique en face de l'opéra Garnier à Paris, cette question ne se pose plus. Elle ferme par précaution ce samedi 15 décembre. Juste derrière l'opéra, les grands magasins ont ouvert, mais sous haute surveillance. Les clients se rendent compte que ce n'est pas un samedi de la période de Noël comme les autres. "Aux galeries Lafayette, on dirait que c'est la guerre, c'est triste", se désolé une personne interrogée.

0,2 point de croissance

Place de la République, la plupart des commerces sont restés fermés. Mais d'autres n'ont pas eu le choix. Ils doivent rattraper les 20 à 30% de perte de chiffre d'affaires des premiers samedis de décembre. Pour faire leurs courses, les Parisiens privilégient d'autres questions quartiers, loin des manifestations. Même ici, les commerçants souffrent du manque de clients. Il leur reste quinze jours pour remonter la pente. Mais la Banque de France a déjà prédit que le mouvement des "gilets jaunes" pourrait coûter 0,2 point de croissance pour la fin de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne