"Gilets jaunes" : la CGT rejoint le cortège en espérant une convergence des luttes

FRANCE 3

Le syndicat avait mobilisé ses troupes afin de montrer la volonté de faire front commun à trois jours des manifestations du 1er mai.

Après les annonces d'Emmanuel Macron, la CGT espérait une convergence des luttes samedi 27 avril lors de la 24e mobilisation des "gilets jaunes". À Paris, des "gilets rouges" du syndicat s'étaient joints aux mobilisés en jaune, avec en point de mire un gros cortège pour le 1er mai. "Quand on a faim, on va à la guerre", tonne une manifestatnte qui explique que derrière un gilet jaune, il y  a des êtres humains. 48 heures après les annonces du chef de l'État, la riposte semble donc groupée.

"Ça nous a remotivés"

"Ça nous a encore plus énervés, ça nous a remotivés à revenir dans la rue, avec les 'gilets jaunes', pour une convergence", assure Gaëtan Couturier de la CGT - Grande distribution. À trois jours du 1er mai, les syndicats espèrent que ce n'était qu'un tour de chauffe. "Plus ils entendront les voix du peuple, plus ils vont enfin comprendre que c'est intenable", a expliqué aux manifestants un Jean-Luc Mélenchon présent dans le cortège.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne