"Gilets jaunes" : la CGT porte plainte contre des manifestants pour injure et incitation à la haine raciale

Capture d\'écran de Googlemaps pointant Flixecourt (Somme) où six migrants ont été découverts, le 20 novembre 2018, dans la cuve d\'un camion-citerne bloqué à un barrage filtrant des \"gilets jaunes\".
Capture d'écran de Googlemaps pointant Flixecourt (Somme) où six migrants ont été découverts, le 20 novembre 2018, dans la cuve d'un camion-citerne bloqué à un barrage filtrant des "gilets jaunes". (GOOGLEMAPS)

Mardi, six migrants ont été découverts dans la cuve d’un camion-citerne bloqué par un barrage à Flixecourt, dans la Somme. Selon la CGT, les protagonistes ont appellé à un "barbecue géant".

Nouvel incident raciste à un barrage des "gilets jaunes". La CGT des douanes a annoncé, mercredi 21 novembre, avoir porté plainte contre des manifestants appartenant au mouvement pour injure, diffamation et incitation à la haine raciale.

Les événements sont survenus mardi. A Flixecourt, dans la Somme, des manifestants ont découvert six migrants dans la cuve d'un camion-citerne bloqué à un barrage. Selon la CGT des douanes, "forts de leurs convictions racistes, ils [les manifestants] ont préféré appeler la gendarmerie plutôt qu'une association d'entraide pour les secourir". Et de préciser : "les protagonistes appellent à un 'barbebue génant.'"

"Tout ceci rappelle de bien tristes et peu glorieux événements de notre histoire... mais c'est surtout un appel clair à la haine raciale", poursuit la CGT dans son communiqué. Et de s'interroger : "Est-ce donc de ce monde là que nous voulons ? Un monde de haine, de bêtise, d'ignorance, de division... N'oublions jamais que le racisme est un délit."

Pour la CGT, "il serait bon que les forces de l'ordre remettent un peu de droit dans ce mouvement et rappellent que ce sont les prérogatives des uns et des autres en matière de fouille des véhicules".

Vous êtes à nouveau en ligne