"Gilets jaunes" : la blessure à l'œil de Jérôme Rodrigues fait polémique

FRANCE 2

La onzième journée de mobilisation des "gilets jaunes" a été marquée par la blessure d'une figure du mouvement, Jérôme Rodrigues. 

Place de la Bastille à Paris, 16h45. Une détonation se fait entendre, avant qu'un homme ne s'effondre au sol. Il s'agit de Jérôme Rodrigues, l'une des figures des "gilets jaunes". Il vient d'être blessé à l'œil droit par les forces de l'ordre. A-t-il été touché par des éclats de grenade de désencerclement ou par un tir de lanceur de balles de défense, dit LBD ? Hospitalisé, il accuse les policiers au lendemain des faits.

"Je pense que le policier qui m'a tiré dessus l'a fait volontairement"

"J'ai subi deux attaques de la part de la police : une grenade qui est arrivée à mes pieds qui m'a assourdi et étourdi, puis trois secondes après l'impact de la LBD qui m'est arrivée directement dans l'œil. Je pense que le policier qui m'a tiré dessus l'a fait volontairement", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. Quelques instants avant sa blessure, Jérôme Rodrigues semble manifester pacifiquement. Sur les images qu'il filme lui-même, d'autres manifestants s'adressent aux forces de l'ordre. Y avait-il un autre danger qui a poussé les policiers à intervenir ? Une enquête de la police des polices devra déterminer les circonstances exactes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne