VIDEO. "Gilets jaunes" : "Je ne souhaite pas que le mouvement s'arrête", assure Olivier Faure

Cette vidéo n'est plus disponible

Dimanche 13 janvier, Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, est l’invité de "Dimanche en politique" sur France 3. Il réagit au neuvième acte des "gilets jaunes", qui a fortement mobilisé, ainsi qu'à la tenue future du grand débat national.

Après le neuvième samedi de mobilisation des "gilets jaunes" samedi 12 janvier, qui a réuni 84 000 personnes dans les rues, Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste était l'invité de "Dimanche en politique."

Selon lui, les "gilets jaunes" ont compris que "leur mouvement avait une force liée au soutien massif de l'opinion". D'après l'homme politique, "c'est une force ce mouvement". "Je ne souhaite pas que le mouvement s'arrête", assure par ailleurs Olivier Faure. Le chef de parti estime que "ce mouvement (...) peut être une chance pour ce pays" car il permet de remettre à plat de grands débats.

"Ce président ne connaît pas et ne comprend pas son pays"

"Je pense à une remise à plat fiscale, écologique, à une remise à plat démocratique", insiste Olivier Faure. Concernant le grand débat national qui se prépare, il estime que le président Macron "ne connaît pas et ne comprend pas son pays".

Le socialiste tient à rappeler que les "gilets jaunes" "ne sont pas des fainéants, des assistés, mais ce sont des gens qui cherchent à pouvoir vivre dignement de leur travail". Pour autant, il juge que ce grand débat national peut être utile. "Moi, je souhaite y participer personnellement et je souhaite que les socialistes y participent avec leurs propositions et se fassent entendre dans un débat national", conclut Olivier Faure.

Vous êtes à nouveau en ligne