"Gilets jaunes" : Emmanuel Macron pas convaincant

France 3

L'intervention d'Emmanuel Macron a été très suivie par les "gilets jaunes" mardi 27 novembre. Ils n'ont pas été convaincus par les propos du chef de l'État et comptent bien poursuivre le mouvement malgré la pluie et le froid.

Déjà 11 jours que les "gilets jaunes" sont mobilisés partout en France. À Trégueux dans les Côtes-d'Armor, les propos d'Emmanuel Macron, mardi 27 novembre, n'ont pas convaincu. "Ce sont des annonces de communication pour apaiser les choses. Tant que des décisions précises ne seront pas inscrites noir sur blanc, notamment pour notre pouvoir d'achat, nous ne bougerons pas", déclare un "gilet jaune".

Sur de nombreux points de blocage, c'est l'amertume qui a gagné. "Je suis écœurée, dégoûtée. Rien ne va changer. Ce n'est que du blabla", affirme une manifestante.

Un mouvement plus dur

Au-delà de la hausse des prix des carburants, l'argument principal de la grogne des "gilets jaunes", c'est un ras-le-bol général qui émerge. "La grogne, ce n'est pas que sur le gazole. C'est aussi les papis et les mamies qui sont imposables après avoir travaillé 45 ou 50 ans" , constate un manifestant. Une colère qui incite de plus en plus de "gilets jaunes" à durcir leur mouvement, et ce, pour encore de nombreuses semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne