"Gilets jaunes" : Édouard Philippe détaille les mesures

France 3

Une semaine après les annonces d'Emmanuel Macron, le Premier ministre donne tous les détails, lundi 17 décembre, de la mesure la plus attendue sur le pouvoir d'achat : 100 € nets de plus par mois.

Sur les barrages des "gilets jaunes", lundi 17 décembre, on commente la hausse de la prime d'activité annoncée par Édouard Philippe. "C'est des miettes, pour moi c'est une prime et ce n'est pas une augmentation", déplore un "gilet jaune". La mesure va pourtant bien au-delà des salariés au smic. Elle sera attribuée en fonction des ressources du ménage. Au final, cinq millions de foyers sont éligibles à l'augmentation de la prime. En bénéficieront non seulement les salariés du privé mais aussi les fonctionnaires et les indépendants. Par exemple un salarié sans enfant, gagnant jusqu'à 1 560 € nets par mois, touchera 100 € en plus, tout comme une mère célibataire qui reçoit 2 000 € de salaire net.

1,2 million de smicards sans prime d'activité

Autre cas : pour un couple avec enfant, dont l'un touche le smic et l'autre 1 750 € net, ils auront 200 € en plus. "Le dispositif va être élargi à des personnes qui sont au-dessus du smic", explique Mathieu Plane, économiste à l'OFCE. Mais, attention, tous les salariés au smic n'ont pas le droit à la prime d'activité. 1,2 million d'entre eux fait partie des foyers les plus aisés. Il suffit pour cela que l'un des conjoints touche un salaire élevé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne