"Gilets jaunes" : des mesures jugées insuffisantes

Les réactions aux annonces faites par le gouvernement mardi 4 décembre sont diversement appréciées selon les régions et les "gilets jaunes".

Sur le barrage de Thillois (Marne), près de Reims, mardi 4 décembre, les "gilets jaunes" ont passé la matinée à écouter la radio pour en savoir plus sur les annonces du Premier ministre. Les réactions sont mitigées. "C’est une victoire, mais ce n'est pas tout ce qu'on attendait. On essaye de nous calmer avec le moratoire, mais ce n'est pas tout ce qu'on voulait", explique une femme. Après l'annonce d'une suspension des taxes sur le carburant, partout, comme au Brézet (Puy-de-Dôme) près de Clermont-Ferrand, les "gilets jaunes" ont l'impression que le gouvernement n'a pas pris la mesure de leur colère ni pris en compte la multitude de leurs revendications.

Une mobilisation toujours forte 

Pour tous, le carburant n'est qu'une mesure parmi d'autres. "Je ne sais pas si c'est une avancée ou si c'est une tentative de leur part pour dire : on leur en donne un peu et peut-être qu'ils vont rentrer chez eux", témoigne un homme. À Poitiers (Vienne), l'inquiétude réside dans le terme "moratoire". Les "gilets jaunes" désiraient des suppressions plutôt que des suspensions. Mardi matin, la plupart des manifestants dit vouloir continuer à se mobiliser. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne