"Gilets jaunes" : des manifestations interdites à Bordeaux, Paris et Toulouse

France 3

Le gouvernement a annoncé lundi 18 mars que les manifestations seraient désormais interdites dans certains lieux.

À Toulouse (Haute-Garonne), les images de violences sont devenues presque hebdomadaires. Chaque samedi depuis le mois de novembre, des affrontements éclatent entre manifestants et forces de l'ordre autour de la place du Capitole. Samedi 23 mars, elle sera interdite à la manifestation.

L'avenue des Champs-Élysées interdite

Certains riverains se disent rassurés, mais pour les commerçants, cela ne règle pas le problème. "Ce qu'on souhaite aujourd'hui, c'est que ces manifestations s'arrêtent. Là, moi j'ai plus entendu un appel à la guerre qu'un appel à l'apaisement en disant on va trouver des solutions", regrette un commerçant au micro de France 3.

À Bordeaux (Gironde), mêmes images de violences sur la place Pey-Berland, près de l'Hôtel de ville. Elle aussi sera désormais interdite à la manifestation. Une interdiction qui concernera également les Champs-Élysées à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne