"Gilets jaunes" : des internautes critiquent le mouvement avec le hashtag #BalanceTonGilet

Des \"gilets jaunes\" bloquent le périphérique de Caen (Calvados), le 18 noveùbre 2018.
Des "gilets jaunes" bloquent le périphérique de Caen (Calvados), le 18 noveùbre 2018. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Parmi eux, certains sont militants de La République en marche.

Eux n'iront pas manifester à Paris, samedi 24 novembre. Depuis le début de la mobilisation des "gilets jaunes", samedi 17 novembre, environ 2 000 messages ont été partagés sur Twitter avec le hashtag #BalanceTonGilet, selon l'outil Tweetbinder. Au cœur des critiques de ces internautes : les violences, insultes racistes et homophobes, ainsi que les dégâts causés lors des différentes manifestations de ces derniers jours. Parmi les profils Twitter qui partagent ces messages, une part non négligeable milite pour La République en marche.

"Samedi, ma femme accompagnait nos deux enfants (7 et 2 ans) au sport. Sans sommation, des gilets jaunes se sont jetés sur la voiture et ont éclaté une vitre, sont montés sur le capot et ont fendu le pare-brise à deux. Les cris de mes enfants n'ont rien empêché !" raconte ainsi un internaute, dont le compte ne comporte que cet unique message.

"Les citoyens ne doivent pas être la cible d'attaques ! Arrêtez d'agresser et de passer votre colère sur ceux qui veulent continuer à travailler !!! La crédibilité du mouvement est tachée avec ces actes !" estime une autre, qui assure avoir elle aussi porté le fameux gilet. Une pétition en ligne "anti-gilets jaunes" a par ailleurs été lancée le 18 novembre. Elle n'a pour l'instant récolté que 892 signatures.

Vous êtes à nouveau en ligne