"Gilets jaunes" : de Toulouse à Charleville-Mézières, des scènes de violences urbaines

France 2

Si de nombreux affrontements ont éclaté dans la capitale, les régions ont également eu leur lot de violences ce samedi 1er décembre.

En régions aussi, de nombreuses scènes d'affrontements ont eu lieu ce samedi 1er décembre, troisième samedi consécutif de la mobilisation des "gilets jaunes". À Toulouse (Haute-Garonne), manifestants et CRS se sont affrontés pendant près de trois heures ce samedi après-midi. Barricades et feux de palettes contre bombes lacrymogènes, les affrontements, particulièrement violents, se sont poursuivis jusqu'en début de soirée.  

Une situation tendue

Même scène de guérilla civile dans le centre-ville de Charleville-Mézières (Ardennes). Le chef-lieu du département a rarement connu de telles échauffourées. Parmi les "gilets jaunes", une quarantaine de casseurs. Bilan de ces affrontements : six blessés, dont quatre policiers. À Bordeaux (Gironde), au milieu des manifestants et des lacrymogènes, les pompiers ont évacué un homme grièvement blessé à la tête. Au fil de l'après-midi, la situation s’est tendue un peu partout dans l'Hexagone.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne