Gilets jaunes : de la prison ferme pour les incendiaires du péage de Narbonne

France 3

Jugés pour le saccage d'un péage à Narbonne en marge d'une manifestation des "gilets jaune", 21 des 30 prévenus ont écopé de prison ferme, dont 5 ans pour l'un d'entre eux. Les proches dénoncent mardi 7 janvier une condamnation disproportionnée.

Devant le palais de justice de Narbonne (Aude), plusieurs dizaines de sympathisants "gilets jaunes" étaient réunis. Mais à la sortie de l'audience, les porches des prévenus les plus lourdement condamnés ne peuvent cacher leur colère et leur tristesse. "Je suis écœurée, ils ne lui ont même pas laissé une chance, et certains ont fait beaucoup plus que lui", explique la mère d'un des prévenus.

Une justice équilibrée ?

La peine la plus lourde prononcée par le tribunal s'élève à 5 ans d'emprisonnement pour un homme de 29 ans désigné par des témoins comme le conducteur d'un engin de chantier, filmé la nuit du 1er au 2 décembre 2018, projetant une voiture en feu sur la barrière de péage de la Croix du Sud à Narbonne. Mais aujourd'hui, pour certains prévenus, la justice a su malgré tout se montrer équilibrée. En plus du péage de Narbonne, les manifestants avaient aussi pris pour cibles les locaux de Vinci autoroutes, et attaqué avec des cocktails molotov ceux du peloton autoroutier de la gendarmerie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne