"Gilets jaunes" : après les violences à la Réunion, "je vais me rendre sur place avec un esprit de dialogue", annonce Annick Girardin

franceinfo

La ministre assure sur franceinfo qu'elle "sera en discussion avec tous". 

Sur l'île de la Réunion, des renforts de gendarmerie ont été envoyés après les violences de ces derniers jours. "Je vais me rendre sur place dans quelques jours avec cet esprit de dialogue", a annoncé sur franceinfo Annick Girardin, ministre des Outre-mer.

"J'ai une double attitude" face à ce qu'il se passe. "D'abord, écoute et échange avec les 'gilets jaunes' qui portent des revendications et qui respectent la libre circulation et qui veulent dialoguer, et je suis intransigeante avec des casseurs", a souligné la ministre, qui "appelle à la responsabilité de tous".

La ministre renouvelle son soutien aux forces de l'ordre

Les émeutes, les scènes de violences et les pillages ont engendré "125 interpellations, 34 blessés, dont plusieurs membres des forces de l'ordre et c'est inacceptable", insiste la ministre qui leur "renouvelle tout son soutien". Pour mettre fin aux blocages routiers et aux violences de nuit, "des moyens ont été mobilisés sur place, mais aussi en provenance de métropole".

Les revendications portées par ces manifestations, vie trop chère, sentiment d'abandon par le gouvernement, "se sont beaucoup exprimées pendant les 18 mois où on a travaillé sur les assises des Outre-mer où toutes les populations ont parlé et cela s'est concrétisé par un livre bleu, avec cette première loi de finance", a rappelé Annick Girardin.

Un livre bleu des Outre-mer pour "transformer les territoires"

Le gouvernement a annoncé le gel de la taxe sur les carburants pour les trois prochaines années, mais cela n'a pas convaincu. Selon Annick Girardin, "ce qui arrive à la Réunion était prévisible. On n'a pas apporté les solutions qu'il fallait pendant un certain nombre d'années. Mais dans le livre bleu des Outre-mer, il y a une direction qui est prise, dans la loi égalité-réelle il y a une direction qui a été prise pour transformer ces territoires". Annick Girardin assure qu'elle "sera en discussion avec tous".

Vous êtes à nouveau en ligne