"Gilets jaunes" : à Montpellier, les manifestations ont causé "plus de deux millions d'euros" de dégâts, affirme le maire

(PASCAL GUYOT / AFP)

Un appel à une mobilisation nationale dans la ville de l'Hérault avait été lancé pour ce 30e samedi de manifestation. 

Pour la 30e journée de mobilisation des "gilets jaunes", le rendez-vous avait été donné à Montpellier, samedi 8 juin. Le maire, Philippe Saurel, a fait état d'"importantes dégradations, essentiellement sur l'espace public" et affirme que les dégâts dans la ville s'élèvent à "plus de deux millions d'euros" depuis le début du mouvement.

"Le montant précis de la manifestation d'hier est encore en cours de chiffrage par les services de la Ville", a indiqué Philippe Saurel, le maire divers gauche, à l'AFP, dimanche 9 juin. Parmi les principales dégradations, il cite "des arrêts de bus et de tramway fracassés dans les secteurs Louis-Blanc et Gambetta, des vitrines de banques brisées et des feux de containers à poubelles".

Des morceaux de dalles de l'esplanade Charles-de-Gaulle et de la place de la Comédie ont par ailleurs été descellés "pour servir de projectiles contre les forces de l'ordre", a poursuivi l'élu. "Je continue à différencier les manifestants qui ont des revendications à porter et les casseurs professionnels, qui, hier, ont été les plus présents. (...) On est là dans l'exaction", a dénoncé le maire.

Vous êtes à nouveau en ligne