"Gilets jaunes" : à Bordeaux, les commerces désertés

Voir la vidéo
FRANCE 3

Dans les villes où des manifestations se tiendront, lors de "l'acte 9" de la mobilisation des "gilets jaunes", samedi 12 janvier, les commerçants s'inquiètent. À Bordeaux, où les violences ont été importantes jusqu'ici, les commerçants lancent un appel aux "gilets jaunes" pour pouvoir travailler.

Le premier samedi des soldes, c'est habituellement la meilleure journée de l'année, pour les commerçants bordelais. Mais après huit séquences de mobilisation des "gilets jaunes", ils lancent un appel. "Arrêtez, cessez. Trouvez un autre moyen", demande Jérôme Bianchi, président de l'association des commerçants. Les commerces les plus récemment installés sont les plus fragiles.

20% de fréquentation en moins

Sandy a ouvert il y a quatre ans et elle n'imaginait pas que sa boutique serait cernée chaque samedi par les "gilets jaunes". Elle a perdu 40% de son chiffre d'affaires en fin d'année. "À titre personnel, je ne sais pas si je vais tenir le coup", dit-elle. 20% de fréquentation en moins depuis le début des manifestations, soit 4 000 visiteurs en moins par rapport à l'année dernière. Dorénavant, c'est même l'emploi qui est menacé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne