"Foulards rouges" : le contre-mouvement qui embarrasse la majorité

Le mouvement des "foulards rouges" appelle à manifester dimanche 27 janvier, en opposition à celui des "gilets jaunes". Mais le gouvernement craint que cette démarche ne lui porte préjudice.

Disputer la rue aux "gilets jaunes". Des citoyens proclamés "foulards rouges" appellent à manifester dimanche à Paris. Qui se cache derrière cette opération ? S'agit-il d'un contre mouvement de soutien à Emmanuel Macron ?

Tout commence début décembre, après les saccages à l'Arc de triomphe. Des commerçants et des employés excédés créent la page des "foulards rouges". Le collectif s'entend avec un autre qui avait organisé une marche en soutien à Emmanuel Macron. Les deux groupes prévoient une marche républicaine le dimanche 27 janvier à Paris. Pas de violence, pas de politique.

L'exécutif prend ses distances

Mais l'opération inquiète du côté de la majorité. "On ne sait pas exactement ce qu'il y a derrière ce mouvement, si ça dégénère, on sera embarqué là-dedans", craint un membre du gouvernement. Cette marche rappelle vaguement celle du 30 mai 1968, organisée en soutien au général de Gaulles. Ils étaient près d'1 million. Certains députés En Marche sont tentés de participer au cortège. De son côté, LREM n'appelle pas à manifester et Emmanuel Macron ne souhaite pas laisser penser qu'il est l'inspirateur de la démarche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne