Fichage des "gilets jaunes" à l'hôpital : les médecins "appliquent bêtement des préconisations" dénonce Xavier Emmanuelli

Le médecin urgentiste voudrait alerter ses collègues sur les conséquences d'une obéissance aveugle aux circulaires.

Les médecins "appliquent bêtement des préconisations, sans penser que ça concerne des gens", a dénoncé Xavier Emmanuelli, jeudi 9 mai sur franceinfo. Ce médecin anesthésiste réanimateur est signataire de la tribune contre le fichage des "gilets jaunes" dans les hôpitaux.

Plus d'une centaine de médecins ont signé mercredi soir une tribune dans l'hebdomadaire L'Express, réclamant l'ouverture d'une commission d'enquête parlementaire. Ces professionnels regrettent qu'on utilise pour des troubles sociétaux une plate-forme créée pour informer et orienter les patients en cas d'attentats, d'accidents collectifs ou d'épidémies.

Des médecins qui ne réfléchissent plus ?

"Les médecins ne sont plus attentifs, on a des circulaires qui disent 'C'est comme ça'. Les jeunes médecins sont éduqués ainsi, à appliquer des procédures. On ne réfléchit plus, on ne les transgresse pas", a déploré le médecin pour qui cette tribune permet "d'attirer l'attention des médecins en leur disant 'Ne faites pas n'importe quoi, n'obéissez pas aveuglement, ça peut se retourner contre le malade'".

"Ça me fait penser à une phrase de Pasteur, rappelle Xavier Emmanuelli : 'Ne me dis pas quelle est ta race, ta religion, ton pays, dis-moi quelle est ta souffrance'. Il n'y a que ça qui nous intéresse."

Vous êtes à nouveau en ligne