Enquête : 47% des Français estiment que la démocratie va "reculer" au sein de l’Union européenne

Le Parlement européen, à Strasbourg.
Le Parlement européen, à Strasbourg. (NOÉMIE BONNIN / FRANCE-INFO)

Franceinfo vous révèle les résultats d'une étude Viavoice réalisée par la fondation Jean-Jaurès et la Revue civique.

Près d'un Français sur deux (48%) estime que la démocratie va reculer au sein de l'Union européenne dans les années à venir, selon l'enquête* Viavoice réalisée par la fondation Jean-Jaurès et la Revue civique publiée mardi 26 mars. Toujours selon cette étude, les Français sont majoritairement pour la création d'une Agence européenne de l'Environnement, mais aussi la création d’un office européen de l’asile et une police européenne des frontières.

47% des Français craignent un recul de la démocratie au sein de l'Union européenne

Le terme de "crise démocratique" revient souvent dans le débat en France ces derniers mois, notamment avec le mouvement des "gilets jaunes" et avec les contributions au grand débat national, estime Viavoice. Dans les faits, 47% des Français interrogés pensent que la démocratie va reculer dans l'Union européenne dans les années à venir. 

Ce chiffre est presque similaire lorsque la question est posée pour l'avenir de la France, où 48% des Français interrogés estiment que la démocratie va plutôt reculer dans notre pays dans les années à venir. Et quand il s'agit de réfléchir à l'avenir de la démocratie dans le monde de manière générale, ce sentiment de recul monte à 56%.

47% des Français interrogés pensent que la démocratie va reculer dans l\'Union Européenne dans les années à venir.
47% des Français interrogés pensent que la démocratie va reculer dans l'Union Européenne dans les années à venir. (STÉPHANIE BERLU / FRANCE-INFO)

Une large majorité favorable à la création d'une "Agence européenne de l'Environnement"

Sur les moyens d'action dont doit disposer l'Union européenne, 71% des Français interrogés s'estiment favorables à la création d'une Agence européenne de l'Environnement qui aurait pour mission de vérifier que les pays respectent bien les accords de Paris pris lors de la COP21. Ils sont aussi 64% à approuver l'idée d'une banque européenne du climat destinée à financer la transition écologique dans les pays de l'UE (une idée émise par Emmanuel Macron dans sa tribune adressée aux 28 pays de l'UE). 

Enfin, ils sont une courte majorité (52%) à vouloir donner au Parlement européen le droit d'initiative législative, pour lui permettre de proposer des règlements ou des directives européennes.

70% des personnes interrogées approuvent la création d'un office européen de l'asile

Les questions de sécurité et de défense sont également au coeur des préoccupations des Français. Sur la problématique de l'immigration, 7 personnes sur 10 se disent favorables à la création d'un office européen de l'asile et d'une police européenne des frontières. Ils sont aussi 66% à soutenir la création d'un budget de défense européen et d'une force commune d'intervention européenne, même si cette idée est en recul de trois points par rapport à la dernière enquête sur le sujet menée en décembre 2017.

*Étude réalisée par Viavoice pour la Fondation Jean Jaurès et La Revue
Civique, en ligne, du 6 au 7 mars 2019. Échantillon de 1020 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 
Représentativité par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession, région et catégorie d’agglomération.

Vous êtes à nouveau en ligne