Emmanuel Macron : des "gilets jaunes" toujours au rond-point parlent de "mesurettes"

FRANCE 2

Après la fuite dans la presse des mesures imaginées par Emmanuel Macron pour mettre fin à la crise des "gilets jaunes", des manifestants toujours mobilisés donnent leur avis.

Comme tous les jours à Paimpol (Côtes-d'Armor) des "gilets jaunes" de la première heure sont sur leur rond-point, plus remontés que jamais. Ils ont eu écho des potentielles mesures qu'Emmanuel Macron souhaiterait proposer pour mettre fin à la crise qui secoue le pays depuis cinq mois. Parmi elles, le RIC, référendum d'initiative citoyenne, tant revendiqué. Mais pour Renald Prévost, "gilet jaune", ce n'est pas suffisant. Le président prévoit en effet de l'appliquer seulement sur les sujets locaux. "C'est de la fumisterie", tranche-t-il.   

L'ENA, de la "poudre aux yeux" 

Même chose concernant les transports. Roland Jeanjean est chauffeur de bus à la retraite, pour lui, les zones rurales ont complètement été oubliées. Ces "gilets jaunes" saluent toutefois l'instauration probable de la proportionnelle pour les élections législatives. Quant à la fermeture de l'ENA, l'école qui forme l'élite française, ils préfèrent en rire et la qualifient de "poudre aux yeux". En tout cas pour eux, le compte n'y est pas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne