Échanges de piques présidentielles entre Emmanuel Macron et François Hollande

L'actuel et l'ancien président règlent leur compte à distance, alors que François Hollande a affiché son soutien aux "gilets jaunes".

Les relations entre François Hollande et Emmanuel Macron sont extrêmement tendues. En déplacement en Ardèche, jeudi 29 novembre, François Hollande est allé à la rencontre des "gilets jaunes". Il les a encouragés à poursuivre leur combat. Cela n'a pas échappé à son successeur, en déplacement à Buenos Aires, en Argentine. Sans le nommer, Emmanuel Macron a remis à sa place François Hollande.

"Ce qui s'est fait pendant six mois ne relève pas de ma responsabilité"

"J'entends aussi souvent des voix qui, parfois, n'avaient même pas réussi à bouger les choses et qui sont, sans doute, plus à la racine de cette situation que nous vivons, que le gouvernement qui n'est aux affaires que depuis dix-huit mois", a lancé Emmanuel Macron. Pas de quoi dissuader l'ancien président socialiste qui a remis ça vendredi 30 novembre. Il a rencontré dans la matinée d'autres "gilets jaunes" à Montauban (Tarn-et-Garonne). "Ce qui s'est fait pendant six mois ne relève pas de ma responsabilité", a-t-il pris soin d'indiquer. Il mentionne notamment la suppression de l'impôt sur la fortune et de l'augmentation des impôts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne