"Gilets jaunes" : 58 600 manifestants dans toute la France selon le ministère de l'Intérieur, un chiffre en baisse par rapport aux semaines précédentes

Des manifestants sont assis place de la République à Paris, le 2 février 2019.
Des manifestants sont assis place de la République à Paris, le 2 février 2019. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

La semaine dernière, les autorités avaient recensé 69 000 manifestants sur l'ensemble de la France.

Et de douze. Les "gilets jaunes" sont une nouvelle fois descendus dans les rues, samedi 2 février, pour leur douzième week-end de mobilisation. Quelque 58 600 personnes se sont mobilisées dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur. Un chiffre en baisse par rapport à samedi dernier, quand les autorités avaient recensé 69 000 sur l'ensemble de la France. Ces chiffres officiels sont régulièrement contestés par les "gilets jaunes".

Les "gueules cassées" dans la rue. Au lendemain de la décision du Conseil d'Etat de maintenir l'usage des LBD dans les manifestations, une "grande marche des blessés" a été déclarée à Paris pour réclamer l'interdiction du "LBD-40 et des grenades GLI-F4 et GMD".  Les manifestants ont été invités à venir avec "des pansements sur l'œil" et "du rouge sur les gilets jaunes en guise de sang", selon des appels lancés sur Facebook.

 Environ 13 800 manifestants à Paris. Dans la capitale, ils étaient 13 800 à manifester, selon le comptage réalisé par le cabinet Occurence pour un groupe de médias dont franceinfo, et 10 500 selon la police. Par ailleurs, 22 personnes ont été interpellées pour jet de projectiles et port d'armes prohibé

18 interpellations à Valence.  A Valence (Drôme), 18 personnes ont été interpellées en amont de la manifestation qui réunissait 5 400 personnes à 15 heures, selon la préfecture. Un chiffre jamais atteint dans cette ville de 62 000 habitants qui avait accueilli 3 500 "gilets jaunes" au plus fort de la mobilisation locale le 5 janvier dernier. Des "armes par destination et d’objets permettant de se dissimuler" (batte de baseball, outils en tout genre, hache, cutters, masques à gaz...) ont par ailleurs été saisies. 

22h22 : France 3 vous propose un tour de France des manifestations des "gilets jaunes" à travers le pays.




(FRANCE 3)

20h27 : Interrogé par RT France, Eric Drouet a expliqué qu'un treizième samedi de mobilisation des "gilets jaunes" était sur le feu. "Je crois même que c'est déjà acté et en cours de déclaration. On n'a pas encore plus de précision sur le parcours."

20h15 : @anonyme Non, l'homme qui veut constituer une liste pour les européennes s'est relevé sans grand dommage. Il portait un casque.

20h13 : Bonsoir, Avez-vous des nouvelles et des précisions concernant le Gilet Jaune Thierry Paul Valette qui a été blessé ? Merci pour votre travail.

20h06 : Allez voir sur le site de DNA la vidéo d'une salariée d'un commerce près de la retraite qui laisse éclater sa colère à cause des GJ. Elle a du cran. Bravo. Elle est comme nous qui avec nos impôts vont payer les dégâts de ces abrutis. Faites remonter aussi ces infos. Il ne sont pas fichus de faire une manif sans heurts. Ras le bol.

20h06 : Dans les commentaires, @anonyme nous conseille une vidéo des Dernières nouvelles d'Alsace, montrant une commerçante excédée par les dégradations d'une manifestation des "gilets jaunes".

19h43 : @Pipou Certaines préfectures, notamment celle de Haute-Garonne, ont choisi de réserver la primeur de leurs chiffres au ministère de l'Intérieur. Je n'en connais pas la raison exacte, c'est peut-être pour éviter de faire de leur ville "la capitale des gilets jaunes".

19h41 : Pourquoi certaines préfectures ne communiquent pas de chiffres ? Elles n'ont pas assez de données ? Cordialement.

19h39 : A Strasbourg, la préfecture n'a communiqué aucun chiffre officiel sur la participation. Un responsable communication des "gilets jaunes" a avancé le chiffre de 8 000 personnes à cette manifestation qui n'avait pas été déclarée. La journée a été marquée par plusieurs échauffourées avec les forces de l'ordre qui ont procédé à trois interpellations, dont deux pour violences sur des policiers.

19h33 : Le collectif Le Nombre jaune parle lui de 73 367 manifestants dans un décompte partiel (sur la base de 132 cortèges). La semaine dernière, 123 151 manifestants avaient été comptés par ce collectif.

19h30 : Si vous étiez à la pêche ou au coin du feu, nous vous avons concocté un résumé de ce qu'il faut retenir de cette douzième journée de mobilisation des "gilets jaunes". Avec du Doc Gynéco dedans.




(ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

19h28 : Confidence d'Alain Lambert, membre du cercle monarchiste L'Oeillet blanc, rencontré par l'AFP aux obsèques du prince Henri d'Orléans :

"[Avec un roi sur le trône], il n'y aurait pas eu de crise des 'gilets jaunes'. Un roi aurait su prendre les dispositions pour que cela n'arrivât point, pour qu'il y ait plus de justice, moins de pauvreté. Le roi est au-dessus des partis"

19h14 : Le ministère de l'Intérieur a dénombré 58 600 manifestants dans toute la France, un chiffre en baisse sensible par rapport aux semaines précédentes (69 000 la semaine dernière, 84 000 il y a quinze jours).

19h08 : A Morlaix (Finistère), la préfecture dénonce "une journée de violences contre les policiers et non contre les violences policières" : des manifestants ont tenté d'envahir le commissariat, les forces de l'ordre ont essuyé des jets de projectiles et d'engins explosifs. Au total, un policier a été blessé et quatre autres contusionnés. Quatre manifestants ont été interpellés, dont l'auteur de l'agression contre le policier blessé.

19h06 : La préfecture de Haute-Garonne ne livrera pas, comme annoncé, de bilan précis du nombre de manifestants. Dans un communiqué publié à 17 heures, elle parle de "plusieurs milliers de manifestants", et donne quelques détails sur les faits marquants de la journée : "Quelques incidents ont eu lieu à différents endroits à Toulouse avec des tags sur des devantures de magasin, des tirs de mortiers et des jets de projectiles en direction des forces de l’ordre".

18h59 : La situation s'est calmée place de la République, comme l'atteste la réouverture de la station de métro de la place.

18h51 : Le président du syndicat lycéen UNL indique sur Twitter qu'il a été victime d'un tir de LBD au pied dans la manifestation parisienne.

18h46 : @anonyme Non, pas encore. D'habitude, ça tombe plutôt aux alentours de 19h30-20 heures.

18h46 : Bonsoir on a le chiffre du nombre de manifestants en France à 18 h ?

18h38 : A Rennes, la manifestation des "gilets jaunes" n'a pas fait recette, avec à peine 300 manifestants selon Ouest-France. 1 500 personnes ont en revanche battu le pavé contre la loi Asile-Immigration à l'appel d'un collectif d'associations de soutien aux sans-papiers pour protester contre le texte qualifié de "nouvelle régression" pour les droits des étrangers.

18h33 : Une journaliste de l'agence Line Press indique dans un message qu'elle a été blessée à la jambe par une grenade de désencerclement.

18h09 : Une journaliste de l'agence Line Press signale qu'une des figures du mouvement qui venait de se lancer dans la course aux européennes a été victime d'un jet des projectiles... venant des manifestants.

18h00 : @anonyme Nos confrères de France 3 Centre Val-de-Loire viennent de tweeter un résumé de la situation.

17h59 : Tours devait être un rassemblement du centre ouest.Les manifestations y sont généralement tres tendues.Qu’en est-il ?

17h58 : Dans les Pyrénées-Orientales, des manifestants ont coupé la circulation dans les deux sens sur l'autoroute au niveau du Perthus, à la frontière entre la France et l'Espagne, fait savoir l'opérateur Vinci.

17h57 : A Valence, le maire (LR) Nicolas Daragon indique que deux policiers ont été blessés, un CRS victime d'un jet de pavé et un autre qui se trouvait dans un véhicule dont une vitre a été brisée.

17h42 : "Comme acteur politique qui a exercé le pouvoir, j'ai ma part de responsabilité [dans la colère exprimée par les 'gilets jaunes']."

Dans une interview au journal belge Le Soir, l'ancien président a aussi critiqué son successeur, coupable d'avoir répondu trop tard au mouvement : "Si cette protestation largement soutenue par l'opinion publique avait obtenu une réponse plus tôt, les débordements auraient pu être évités, tout comme la répétition des manifestations."

17h22 : Scènes de bataille rangée à Bordeaux, comme l'attestent ces photos de nos confrères de l'AFP.





(GEORGES GOBET / AFP)

17h20 : @anonyme C'est un peu difficile de vous répondre précisément, ça se calme, puis ça se tend avec des échanges de projectiles et des grenades lacrymogènes dans certains endroits de la place. Donc c'est tendu sans être la bataille rangée non plus.

17h19 : Bonjour Pierre quand on regarde le direct c’est toujours chaud à Paris ou alors c’est du différé ?

17h04 : La situation s'est apaisée place de la République, après un moment de tension.

17h01 : A Toulouse aussi, la soirée commence en eau de boudin, en tout cas avec une forte odeur de gaz lacrymogène.

17h00 : Les samedis se suivent et se répètent à Bordeaux, où les casseurs se séparent des manifestants vers 17 heures aux abords de la place Pey-Berland.

Vous êtes à nouveau en ligne