DIRECT. Manifestation des syndicats et des "gilets jaunes" : près de 300 000 manifestants dans toute la France selon la CGT

Des \"gilets jaunes\" dans le cortège de la manifestation organisée par la CGT à Paris, le 5 février 2019.
Des "gilets jaunes" dans le cortège de la manifestation organisée par la CGT à Paris, le 5 février 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)

La CGT a organisé une "grève nationale de 24 heures" et des manifestations avec à ses côtés Solidaires, des syndicats FO, la France Insoumise, et des "gilets jaunes".

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Paris, mardi 5 février, à l'appel de la CGT et des "gilets jaunes", afin de réclamer plus de justice sociale et fiscale. Selon la CGT, 30 000 manifestants ont défilé dans la capitale, 18 000 selon la préfecture de police. Selon le comptage du cabinet Occurence, mandaté par un collectif de rédactions, 14 000 personnes se sont déplacées. Pour l'ensemble du pays, la CGT donne le chiffre de 300 000 manifestants, le ministère de l'Intérieur 137 200.

 Premiers blocages. Dans la nuit de lundi à mardi, le mouvement a débuté au marché international de Rungis (Val-de-Marne). Quelque 200 à 300 "gilets jaunes" et manifestants munis de drapeaux de la CGT ont bloqué dans le calme l'une des quatre entrées du marché. Dans la matinée,ce sont les accès à l'aéroport de Nantes (Loire-Atlantique) ou encore le péage de Toulouse nord sur l'A62 , qui ont été bloqués.

Plus de 160 manifestations prévues. De nombreux préavis de grève ont été déposés, notamment dans la fonction publique (DGCCRF), à la RATP ou à la SNCF. Outre les revendications sociales, certains défileront d'ailleurs pour défendre "la liberté de manifester". Cette journée tombe en effet le jour où doit être votée la "loi anti-casseurs", qui donnera la possibilité aux préfets de prononcer des interdictions de manifester, un dispositif vivement critiqué, y compris au sein de la majorité.

Transports, écoles, administrations… Franceinfo détaille les perturbations prévues lors de cette journée d'actions, dans cet article.

Vous êtes à nouveau en ligne