"Le référendum est une question sur la table, comme le vote blanc ou le vote obligatoire" : la secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon vous a répondu

La secrétaire d\'Etat Emmanuelle Wargon, chargée d\'animer le grand débat national, à la rédaction de franceinfo.fr, le 16 janvier 2019 à Paris. 
La secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon, chargée d'animer le grand débat national, à la rédaction de franceinfo.fr, le 16 janvier 2019 à Paris.  (CHRISTOPHE RUSSEIL / FRANCE TELEVISIONS)

Secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique, et chargée par l'Elysée d'animer le grand débat national, Emmanuelle Wargon est l'invitée de franceinfo.fr mercredi. Pendant une heure, elle répond en direct à toutes vos questions. 

Elle est chargée, avec son collègue Sébastien Lecornu, d'animer le grand débat national voulu par Emmanuel Macron en réponse à la crise des "gilets jaunes". Secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique, Emmanuelle Wargon est l'invitée de franceinfo.fr, mercredi 16 janvier. Depuis 18 heures, et jusqu'à 19heures, elle répond en direct à toutes vos questions. 

Une heure de questions-réponses. Comment ce grand débat national va-t-il concrètement s'organiser ? Quel est le rôle du gouvernement dans son animation ? Quand et comment l'exécutif compte-t-il précisément en tirer des conclusions ? Posez dès maintenant vos questions à Emmanuelle Wargon.

Le coup d'envoi du "grand débat" donné mardi. Emmanuelle Wargon se prêtera à cet exercice de questions-réponses au lendemain du coup d'envoi de ce grand débat national. Mardi, Emmanuel Macron a en effet lancé cette grande consultation lors d'un débat qui a duré plus de six heures avec 600 maires normands rassemblés dans une commune de l'Eure. 

Deux mois de consultations. Pour organiser ce grand débat national, l'Elysée a chargé les préfets de nommer des référents dans chaque département. La consultation devrait durer jusqu'à la mi-mars. Qu'adviendra-t-il ensuite ? Dans sa lettre aux Français, publiée dimanche, le chef de l'Etat a promis qu'il apporterait des réponses concrètes dans le mois suivant la fin du grand débat. 

23h07 : Le premier événement du grand débat national s'est terminé à Saint-Germain-au-Mont-d’Or, une petite ville près de Lyon, comme l'indique notre journaliste sur place.

23h01 : La secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon a bénéficié de la suppression de l'ISF, mais "souhaite que le grand débat permette d'avancer sur l'équité fiscale", selon ses déclarations dans notre direct. Plus d'explications ici.

21h41 : Robin Prudent est toujours à Saint-Germain-au-Mont-d’Or, près de Lyon, où il assiste à un débat dans le cadre du grand débat national. Il s'agit de l'un du premier événement de ce type, selon le site dédié au grand débat national. Les participants expriment leur ressenti et formulent des propositions.

20h47 : Notre journaliste Robin Prudent est à Saint-Germain-au-Mont-d’Or, petite ville de 3 100 habitants près de Lyon, pour suivre un débat organisé dans le cadre du grand débat national. Alors que la salle commence à se remplir, il nous explique comment va se dérouler la soirée.

20h40 : "Nous essayons d'inventer une nouvelle forme de démocratie", a notamment déclaré la secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon en répondant à vos questions dans ce live. Si vous avez raté ses réponses, vous pouvez toutes les retrouver dans notre article.

20h35 : "Le grand débat est une supercherie et je n'ai pas l'intention de la cautionner."

Jean-Luc Mélenchon était l'invité du 20 heures de France 2 et il en a profité pour attaquer le président de la République : "Macron donne la priorité à la finance, pas aux salaires."

19h29 : Après la mise en ligne du site dédié au grand débat national, les premières réunions ont lieu, ce soir, et dans les jours qui viennent, partout en France. Ces échanges sont l'initiative de mairies, mais aussi de citoyens ou d'associations. Dans cet article, j'ai interrogé plusieurs organisateurs.




(LOIC VENANCE / AFP)

19h32 : C'est la fin de ce jeu de questions-réponses avec Emmanuelle Wargon. La secrétaire d'Etat est maintenant partie vers le plateau de la chaîne franceinfo. Vous retrouverez son interview un peu plus tard dans la soirée.

18h59 : Merci à tous.

18h55 : Avec ce processus inédit, nous essayons d'inventer une nouvelle forme de démocratie. Si elle marche, pourquoi pas !

18h55 : L’expérience pourra t-elle se renouveller au niveau d’une réforme ?

18h56 : On rendra compte du contenu du débat dans le mois qui suit la fin du débat (entre le 15 mars et le 15 avril). Après, le délai de mise en oeuvre des décisions dépend du contenu des décisions !

18h54 : Aujourd'hui est le temps de la discussion avec le grand débat. Quand comptez-vous mettre en oeuvre les propositions ? (concrètement, je veux une date, pas de réponse "Dès que possible"...)

18h53 : C'est un vrai défi. Nous allons le relever.

18h53 : Bonjour Madame Wargon, et merci à France Info et vous-même pour ce live. Dans sa lettre aux Françai-se-s, Emmanuel Macron a indiqué qu'il rendra compte des conclusions du débat le mois suivant sa fin. Les sujets du grand débat sont vastes et complexes : comment le gouvernement pourra-t-il tirer les conclusions du débat en seulement un mois ? Comment vous assurerez-vous que les conclusions du débat seront prises en compte à long terme par le gouvernement / le Parlement?

19h54 : Les conclusions de chaque débat seront postées sur la plate-forme mises en ligne. Je suis sûre que les participants pourront solliciter l'équipe du grand débat, s'ils considèrent que le compte rendu n'est pas fidèle à la réunion.

18h51 : Comment peut-on être certains que les conclusions de chaque débat refléteront réellement ce qui s'est dit, et comment et par qui seront-elles transmises au gouvernement ?

18h50 : Le débat est un processus en plusieurs étapes. Avec Sébastien Lecornu, nous sommes en charge de la mobilisation. Les garants nous aideront à ce que la restitution soit la plus fiable et exhaustive avec les propositions émergentes du débat. Ensuite ce sera un choix politique du gouvernement et du Parlement avec toutes les parties prenantes pour prendre des décisions sur toutes ces propositions.

18h50 : Comment seront évaluées les propositions et les demandes de ce grand débat au final? Qui va dire "OK", "pas OK", "pas faisable"...?

18h48 : Le président et le gouvernement se sont engagés à répondre aux propositions issues du grand débat pour que ces réponses puissent fonder l'acte 2 du quinquennat. Sur le référendum, il est lui-même soumis au débat. On répondra à l'issue.

18h48 : Le grand débat pourra-t-il déboucher sur une sorte de questionnaire/référendum, où tous les Français pouvant voter pourront voter justement ?

18h47 : On s'engage à ce que tout soit lu et répertorié. Les modalités vont être soumises aux garants à partir de vendredi.

18h47 : Quel sera le traitement des revendications suite aux débats ?

18h47 : Comment seront analysées les réponses ouvertes des questions du débat ? Tout sera-t-il lu et répertorié ?

18h46 : On demande une identification avec une adresse mail. Le délégué à la protection des données des services du Premier ministre est en charge du respect de toutes les réglementations liées à la protection des données.

18h46 : Bonsoir,Par rapport à la CNIL et aux contributions, vous gardez une identification des citoyens?

18h46 : Vous êtes toujours extrêmement nombreux à envoyer des questions à Emmanuelle Wargon. Nous vous rappelons qu'après ce chat, vous pourrez retrouver sur notre site toutes les questions sélectionnées, et bien sûr toutes les réponses apportées par la secrétaire d'Etat.

(CHRISTOPHE RUSSEIL / FRANCE TELEVISIONS)

18h45 : Depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", le gouvernement condamne fermement toutes les violences qui ont eu lieu en marge des manifestations, que ce soit en période de grand débat ou pas.

18h44 : Bonsoir, comment le gouvernement réagirait si plusieurs actes de violence (un samedi, durant l'acte des gilets jaunes comme il y a pu y avoir au début) était commis pendant la période du grand débat national ? (Plus grande fermeté, fin du grand débat national... )

18h43 : Nous les connaîtrons vendredi.

18h43 : Quand connaîtrons-nous les 5 garants?

18h43 : Dans ce cas, la solution la plus simple reste de poster une contribution sur internet ou de prendre l'initiative d'organiser une réunion.

18h43 : Bonjour si notre maire ne met pas à disposition de cahiers en mairie, faut-il se tourner vers internet ? Merci

18h42 : Oui, si les lycéens ou les étudiants le souhaitent, il sera possible d'organiser des débats en accord avec les établissements.

18h42 : La parole des jeunes sera-t-elle prise en compte ? Des débats pourront-ils être menés dans les lycées et les universités ?

18h41 : Il rencontre régulièrement et continuera à rencontrer des Français, qui peuvent être "gilets jaunes" ou pas, ou soutenir le mouvement.

18h41 : Est ce que monsieur Macron a prévu de rencontrer les gilets jaunes ?

Vous êtes à nouveau en ligne