Grand débat national : "C'est votre monde que l'on prépare", déclare Emmanuel Macron devant des jeunes en Saône-et-Loire

Emmanuel Macron rencontre des jeunes à Etang-sur-Arroux en Saône-et-Loire, le 7 février 2019.
Emmanuel Macron rencontre des jeunes à Etang-sur-Arroux en Saône-et-Loire, le 7 février 2019. (EMMANUEL FOUDROT / AFP)

Emmanuel Macron débat avec un millier de jeunes à propos des études, de l'emploi et de la citoyenneté.

Le grand débat national s'est pour le moment peu penché sur les questions qui concernent la jeunesse. Emmanuel Macron rencontre, jeudi 7 février, à Etang-sur-Arroux (Saône-et-Loire), un millier de jeunes de 15 à 25 ans. Suivez en direct cette nouvelle journée de grand débat national.

Un débat sur les études, l'emploi et la citoyenneté avec des jeunes. Jeudi matin, Emmanuel Macron doit rencontrer Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté avant de rejoindre les maires des chefs-lieux de canton de Saône-et-Loire. A 15 heures, il a rendez-vous avec des jeunes de 15 à 25 ans, lycéens, étudiants, apprentis ou volontaires du service civique. Selon l'Elysée, il s'agit d'"un échantillon assez large et représentatif des jeunes" du Morvan. Co-animé par les ministres de l'Education Jean-Michel Blanquer et du Travail Muriel Pénicaud, le débat doit porter sur leurs études et leur entrée sur le marché du travail, mais aussi sur leurs attentes pour l'avenir du pays, l'environnement ou l'engagement politique.

Le maire LR de Châlon-sur-Saône refuse d'assister à la rencontre. Gilles Platret a annoncé mercredi soir qu'il n'assisterait pas à la rencontre d'Emmanuel Macron avec des maires du département. La venue d'Emmanuel Macron "est un énième déplacement destiné à occuper le territoire, une campagne électorale qui ne dit pas son nom", a dénoncé Gilles Platret, par ailleurs porte-parole de son parti, à l'AFP. "Je ne peux me faire l'instrument volontaire de votre opération de récupération", a ajouté le maire de Chalon-sur-Saône dans une lettre adressée au président de la République et transmise mercredi soir à la presse.

Vous êtes à nouveau en ligne