DIRECT. "Gilets jaunes" : Maxime Nicolle, l'une des figures du mouvement, brièvement interpellé lors d'une manifestation à Bordeaux

Maxime Nicolle, alias Fly Rider, l\'un des initiateurs du mouvement des \"gilets jaunes\" samedi 12 janvier 2019 à Bourges (Cher). 
Maxime Nicolle, alias Fly Rider, l'un des initiateurs du mouvement des "gilets jaunes" samedi 12 janvier 2019 à Bourges (Cher).  (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Arrêté samedi soir dans le centre de la capitale girondine où il était venu manifester, celui qui se fait appeler "Fly Rider" sur les réseaux sociaux a été relâché peu après. 

C'est l'une des figures du mouvement des "gilets jaunes". Maxime Nicolle a été brièvement interpellé, samedi 26 janvier dans la soirée, à Bordeaux (Gironde) où il était venu manifester dans l'après-midi, a appris France 2 auprès de la préfecture. Celui qui se fait appeler "Fly Rider" sur les réseaux sociaux "faisait parti d'un attroupement à qui il a été donné l'ordre de dispersion, rapporte la préfecture. Malgré cet ordre, il est resté et a incité les autres à faire de même". Il a été relâché un peu plus tard dans la soirée.

Une participation en baisse, selon le ministère. Le grand débat national n'a pas mis fin à la mobilisation des "gilets jaunes". A l'occasion de leur onzième samedi consécutif de manifestations, 69 000 manifestants ont été comptabilisés en France sur la journée, dont 4 000 à Paris, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. A la même heure la semaine dernière, la Place Beauvau en avait compté 84 000 dont 7 000 à Paris.

Au moins 52 interpellations. Selon un bilan communiqué par la préfecture de police vers 18h30, 52 personnes ont été interpellées à Paris, où des heurts ont éclaté notamment place de la Bastille puis place de la République. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a "condamné" dans un tweet les "violences" commises selon lui par "des casseurs déguisés en gilets jaunes".

Une figure des "gilets jaunes" blessé à l'œil. Jérôme Rodrigues, proche d'Eric Drouet et figure du mouvement a été grièvement blessé à l'œil par une grenade de désencerclement lancée par les forces de l'ordre place de la Bastille. L'IGPN a indiqué avoir saisi la préfecture de police.

Plusieurs manifestations à Paris. Des cortèges sont partis du cours de Vincennes et des Champs-Elysées. La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, est allée à la rencontre de manifestants –dont l'intellectuel controversé Etienne Chouard– regroupés devant son ministère.

Un projet de rassemblement nocturne. Un appel à une "nuit jaune", sur le modèle de la "nuit debout", a été lancé, et relayé par Eric Drouet. Les organisateurs espèrent transformer la place de la République en "rond-point géant".

 Des rassemblements dans plusieurs villes. Des manifestations ont notamment eu lieu à Bordeaux (où les manifestants revendiquent 5000 "gilets jaunes" dans les rues de la ville), à Lille ou encore à Toulouse, où la mobilisation a battu un record le samedi précédent. Une manifestation pacifique a également eu lieu à Montauban. A Rennes et à Evreux, les manifestations ont été interdites, mais elles ont néanmoins eu lieu.

 Des caméras sur certains policiers. Alors que la polémique monte au sujet des blessures causées par les lanceurs de balles de défense (LBD), les forces de l'ordre portant ces armes seront équipées de caméras, pour "contextualiser le moment où le tir va avoir lieu", a expliqué le secrétaire d'Etat Laurent Nuñez.

23h12 : Celui qui se fait appeler "Fly Rider" sur les réseaux sociaux avait été arrêté à Bordeaux, où il a manifesté aujourd'hui. Il "faisait parti d'un attroupement à qui il a été donné l'ordre de dispersion, a rapporte la préfecture. Malgré cet ordre, il est resté et a incité les autres à faire de même". Il a été relâché un peu plus tard dans la soirée. Tous les détails ici.

23h06 : Maxime Nicolle a été relâché ce soir, annonce France Bleu Gironde.

22h56 : Bonsoir @anonyme. C'est que l'émission que vous évoquez de France 5 a été enregistrée un peu plus tôt dans la semaine.

22h54 : BonsoirJe ne comprends pas Maxime Nicolle était sur le plateau de France 5 en début de soirée.

22h45 : Cher @lee, elle a vite été écourtée. En fait, la place de la République, où devait se tenir cette initiative inédite, a été évacuée par les forces de l'ordre en début de soirée. Environ 200 manifestants sont restés sur la place parisienne mais ce n'était clairement pas l'affluence attendue.



(AFP)

22h43 : Des nouvelles de la première "nuit jaune" Mr Godet ?

22h38 : Nos confrères de France 3 viennent de nous faire suivre des photos prises devant le commissariat de Bordeaux, après l'interpellation de Maxime Nicolle ce soir. Tous les détails ici.





(FRANCE 3)

23h12 : Cette figure du mouvement a été arrêté samedi soir à Bordeaux (Gironde), où il était venu manifester dans l'après-midi. Celui qui se fait appeler "Fly Rider" sur les réseaux sociaux "faisait parti d'un attroupement à qui il a été donné l'ordre de dispersion, rapporte la préfecture. Malgré cet ordre, il est resté et a incité les autres à faire de même".






(AFP)

22h18 : Maxime Nicolle a été interpellé lors d'une manifestation à Bordeaux, a appris France 2 auprès de la préfecture. Suivez notre direct.

21h53 : "L'objectif, c'est de travailler dans la durée. On verra si on est prêt au moment des municipales ou des législatives."


Selon France Bleu, Jacline Mouraud va lancer demain soir son parti politique, "Les Emergents". Le lieu est encore inconnu, de peur que des "gilets jaunes" viennent perturber son annonce. A lire ici.




21h47 : La manifestation des "gilets jaunes" a "dégénéré" cet après-midi à Quimper (Finistère). "Plusieurs centaines de manifestants" ont affronté les forces de l'ordre, avec des jets de projectile "contenant notamment de l’acide". Quatre policiers ont été blessés, précise la préfecture.

21h05 : Retour au calme sur la place de la République. Beaucoup de "gilets jaunes" ont quitté les lieux. Il reste environ 200 manifestants, selon les journalistes. Soit autant que les forces de l'ordre.

20h42 : Cher @Philippe, vous devez parler de Jérome Rodrigues, le manifestant blessé à l'œil cet après-midi à Paris. Vous trouverez photos et vidéo dans notre article.



(ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

20h40 : Des photos de Mr Rodriguez?

20h35 : Les forces de l'ordre ont fait évacuer la place de la République, en faisant parfois usage de gaz lacrymogènes. Les manifestants sont pour le moment rassemblés dans les rues adjacentes. On ne sait pas encore s'ils vont pouvoir organiser leur première "nuit jaune". Ce rassemblement, qui a bien été déclaré aux autorités, devait se tenir de 17 à 22 heures.

20h31 : Bonsoir, ou en est-on place de la République ? Merci

20h08 : Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner "condamne avec la plus grande fermeté les violences et dégradations" commises aujourd'hui dans le pays.

19h57 : Cher @anonyme, des incidents ont eu lieu à différents endroits de la ville. Des vitrines d'agences bancaires ont été saccagées, tout comme du mobilier urbain. La préfecture dénombre actuellement un blessé en urgence relative, dix personnes ont déjà été interpellées.

19h55 : Que se passe-t-il à Toulouse ?

19h47 : A notre journaliste Margaux Duguet, Mounir Mahjoubi a confié il y a quelques jours regarder "tous les soirs les vidéos" de Maxime Nicolle, alias "Fly Rider". Le secrétaire d'Etat au Numérique et l'une des figures du mouvement ont fini par se parler en vrai. C'est en ce moment sur le plateau de "C L'hebdo", sur France 5.

19h33 : On en sait un peu plus, cher @Antoine. Selon nos informations, il a été blessé par une grenade de désencerclement, place de la Bastille à Paris. Je rappelle que l’IGPN a été saisie pour faire la lumière sur ce qu'il s'ets passé. Plus d'informations ici.



(AFP)

19h33 : En savez-vous plus sur les circonstances de la blessure de Jérome Rodrigues ?

19h24 : La mobilisation est en baisse par rapport à samedi dernier. 84 000 manifestants avaient été comptabilisés par la place Beauvau, dont 7 000 à Paris.



(FRED TANNEAU / AFP)

19h22 : 69 000 manifestants se sont rassemblés en France aujourd'hui, dont 4 000 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur. Suivez notre direct.

19h05 : Des tensions sont en cours sur la place de la République à Paris, où plusieurs centaines de "gilets jaunes" sont rassemblés pour passer la nuit.

18h53 : Difficile d'être totalement exhaustif, cher @dong 54. A Dijon, 2 500 "gilets jaunes" ont défilé aujourd'hui. Des heurts ont éclaté en fin d'après-midi, a expliqué la préfecture. Cela s'est passé aux abords des Halles, dans le centre-ville.

18h54 : Bonsoir, avez vous des infos sur les gilets jaunes à Dijon ?? Je ne vois rien dans vos articles et pourtant....!!! Merci pour votre travail

18h43 : Une scène à peine croyable. A Châtellerault (Vienne), des "gilets jaunes" en train de marcher le long des voies de chemin de fer se font frôler par des trains qui arrivent à toute vitesse. Nos confrères de France Bleu ont publié quelques images sur Twitter.

18h25 : La police des polices a été saisie en accord avec la place Beauvau, "afin que soient établies les circonstances dans lesquelles cette blessure est intervenue", explique la préfecture sur Twitter.

18h24 : La préfecture de police de Paris saisit l’IGPN, après la blessure à l'œil de Jérome Rodrigues, l'une des figures des "gilets jaunes", lors de la manifestation parisienne.

18h19 : Ce proche d'Eric Drouet a montré la gravité de sa blessure sur son compte Facebook.




18h45 : Jérome Rodrigues, l'une des figures des "gilets jaunes", a été blessé à l'œil lors de la manifestation parisienne à Bastille. Tous les détails dans botre article.





(AFP)

18h08 : Chers @anonyme et @Mamiedine, on vient à l'instant de mettre à jour notre article sur la mobilisation, ville par ville. Il est ici.



(ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

18h05 : Vous avez un point précis ville par ville sur la mobilisation ?

18h04 : Pourquoi rien sur les manifs dans le Nord,l'est et l'Ouest?

18h02 : Par ailleurs, la situation est revenue au calme à Bastille, rapportent nos confrères de France 2. Les manifestants se dirigent actuellement vers la place de la République où va se tenir la première "nuit jaune".

18h01 : Contactée par franceinfo, la préfecture de police de Paris confirme que 42 personnes ont été interpellées dans la capitale à 17 heures, en marge des manifestations des "gilets jaunes".

17h49 : Il commence avoir y avoir un peu de monde sur la place de la République à Paris, comme le montre la vidéo de ce journaliste italien sur Twitter. C'est là que les "gilets jaunes" organisent leur première "nuit jaune". Munis de couettes et d’oreillers cette fois, ils veulent donner un nouveau souffle à la contestation.

17h36 : La situation s'est également tendue à Montpellier, vers 17 heures, devant la préfecture. Les forces de l'ordre ont tenté de repousser les manifestants avec des jets d'eau, derrière les grilles du bâtiment. Un policier a été légèrement blessé par un "jet d'engin pyrotechnique", une personne a été interpellée.

17h28 : Vingt-deux personnes ont déjà été interpellées dans la capitale, où des tensions sont en cours dans le secteur de la Bastille. C'est ce qu'annonce la préfecture de Paris.

16h48 : L'AFP vient de nous faire parvenir quelques photos des échauffourées en cours à Paris, précisément dans le quartier de la Bastille.







(AFP)

Vous êtes à nouveau en ligne