DIRECT. "Gilets jaunes" : fort regain de mobilisation pour le 9e samedi d'action, au moins 92 000 manifestants en France

Ce direct est terminé.

Les "gilets jaunes" étaient appelés à se retrouver à Paris, à Bourges et dans plusieurs autres villes de France, samedi, pour une nouvelle journée d'action nationale.

Les semaines passent, mais les "gilets jaunes" ne relâchent pas la pression. Alors qu'Emmanuel Macron s'apprête à ouvrir le grand débat national, mardi 15 janvier, au moins 92 900 manifestants se sont mobilisés partout en France samedi après-midi, pour la neuvième journée d'action, selon des chiffres de la presse régionale, du réseau France Bleu et de différentes préfectures. Le ministère de l'Intérieur, lui, annonce un total de 84 000 manifestants.

Plus de 8 000 manifestants à Paris. Peu avant 11 heures, un cortège de plusieurs centaines de "gilets jaunes" s'est élancé de Bercy dans le calme, avant de rejoindre la place de la Bastille, le boulevard Haussmann puis la place de l'Etoile vers 14 heures, répondant ainsi à l'appel lancé sur Facebook par l'une des figures du mouvement, Eric Drouet. Une fois arrivée à l'Arc de triomphe, la manifestation s'est rapidement tendue, donnant lieu à des affrontements, jusqu'à la dispersion de la manifestation en fin d'après-midi. A 19h, 156 personnes avaient été interpellées dans la capitale, notamment pour "port d'arme prohibée" et "participation à un groupement en vue de commettre des violences".

 Une autre mobilisation à Bourges. Autres figures du mouvement, Priscillia Ludosky et Maxime Nicolle avaient de leur côté organisé un évènement à Bourges (Cher), ville considérée comme le "centre de la France". Dans l'après-midi, la préfecture du Cher comptabilisait 6 300 manifestants dans les rues de la ville, selon le Berry républicain. Alors que des heurts ont été observés, plusieurs personnes ont été placées en garde à vue, d'après le quotidien local. 

Plus de 90 000 manifestants en France. Outre Paris et Bourges, les "gilets jaunes" étaient 6 000 à Bordeaux et Toulouse, 5 000 à Saint-Etienne, 3 500 à Rouen, 300 à Lille, Perpignan, Toulon ou La Rochelle, 2 500 à Marseille... Au total, au moins 92 900 manifestants ont été recensés dans 73 villes différentes, selondes chiffres de la presse régionale, du réseau France Bleu et de différentes préfectures. 

Des incidents à Nîmes et Bordeaux. Dans le Gard, près d'un millier de "gilets jaunes" se sont rassemblés à Nîmes, où la situation s'est tendue en début d'après-midi lorsque des manifestants ont tenté de se rapprocher de la préfecture, avant d'être repoussés par les CRS, selon Midi libre. En Gironde, 6 000 personnes ont défilé à Bordeaux, où la situation était toujours tendue en début de soirée.

80 000 policiers et gendarmes mobilisés. Craignant un samedi plus violent que les précédents, le gouvernement avait prévu un très important dispositif de sécurité. Au total, "il y aura près de 80 000 agents des forces de l'ordre, dont près de 5 000 policiers et gendarmes à Paris, pour veiller à ce qu'il n'y ait pas de débordement", avait annoncé dès le début de semaine le Premier ministre, Edouard Philippe. 

Plusieurs blessés. A 19h, 22 personnes étaient en urgence relative et deux personnes en urgence absolue dont un membre des forces de l'ordre, indique la préfecture de police.

23h00 : Si vous étiez loin de tout aujourd'hui, France 3 vous résume la journée de mobilisation des "gilets jaunes" en région.

(FRANCE 3)

23h03 : Bonsoir @anonyme. Quand on reprend leurs revendications du mois de décembre, il y a encore beaucoup de choses qui n'ont pas été satisfaites. On peut aussi interpréter ce nouveau samedi de mobilisation comme une façon de peser sur le grand débat national, où beaucoup des thèmes qu'ils ont brassés (justice sociale et fiscale, accès aux services publics, réforme de la démocratie...) vont être abordés.

Et désolé pour le délai, mais il a neigé des commentaires comme les flocons sur les sommets savoyards aujourd'hui.

22h55 : Bonsoir Pierre,J’ai posé la questions plusieurs fois mais je n’ai pas eu de réponse (je comprend vous avez de nombreux commentaires)Que veulent encore les gilets jaunes? Le ric? Le premier ministre ne dit pas non? La demission du president élu démocratiquement? Leur mouvement est incompréhensible maintenant

22h31 : Un journaliste nantais s'est intéressé aux inscriptions laissées par les gilets jaunes après la manifestation nantaise.

21h49 : "Les violences ont pu être contenues grâce à un dispositif important, mobilisant 80 000 membres des forces de sécurité intérieure, axé sur la mobilité, la réactivité et la capacité à interpeller, qui a fait la démonstration de son bien-fondé", s'est félicité le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. A Paris, où 8.000 personnes ont défilé "dans le calme" et "sans incident grave", "la responsabilité l'a emporté sur la tentation de l'affrontement", s'est-il félicité.

21h47 : Voci notre magasin cassé encore une fois avenue de Friedland à Paris.

21h47 : S'il y a eu moins de dégâts que les autres samedis, certains, comme @pnclere ont retrouvé leur vitrine une nouvelle fois brisée.

21h39 : Attention de ne pas tout confondre.Il est totalement inacceptable d'agresser des journalistes qui portent la liberté d'expression mais en même temps le mouvement des gilets jaunes doit continuer.C'est mon avis en tout cas et j'aimerais que mon message soit relayé, je ne pense pas être le seul dans ce cas là. En tout cas merci France info.

21h39 : @anonyme La tonalité dans les commentaires est fortement en leur défaveur, plus de la moitié des commentaires que j'ai reçu lors de la dernière heure soulignaient la faible mobilisation en valeur absolue. Mais il y a des gens comme @anonyme qui souhaitent la poursuite du mouvement;

21h38 : Bizarre .je ne suis pas GJ mais je constate que vous ne publiez que des commentaires d'anti GJ. N'y en a t-il aucun pour?

21h25 : Si moi ça me choque énormément ! c'est la démocratie qu'on attaque et malheureusement , force est de constater que les gilets jaunes sont pour un certain nombre d'entre eux anti démocrates et il est hors de question que leur mouvement puisse gagner !

21h20 : C'est très grave que les journalistes soient pris à partie ! Très grave pour la démocratie et les libertés

21h19 : A Paris, un agent de sécurité accompagnant un vidéaste de l'AFP a, lui, reçu des coups de matraque de la part des forces de l'ordre.

21h19 : A Marseille, la tension est brièvement montée, au début de la manifestation, quand une dizaine de gilets jaunes ont empêché de travailler une journaliste vidéo de France 3 et deux photographes locaux, les contraignant à s'éloigner, en insultant "les journalistes, qui ne font que mentir". "La seule info, c'est sur les réseaux sociaux", a crié la "gilet jaune" à l'origine de l'incident.

21h18 : A Toulon (Var), deux journalistes vidéo de l'AFP ont été menacés alors qu'ils filmaient des échauffourées, avant de trouver refuge dans un restaurant. D'abord pris à partie par un jeune homme sans gilet jaune, ils ont été poursuivis par une dizaine de personnes et ont reçu "des claques dans le dos, dans la caméra" et un "coup de pied dans la hanche".

21h16 : Des nouvelles de l'agent de sécurité qui a été passé à tabac par plusieurs "gilets jaunes" à Rouen. Il souffre d'une fracture du nez, indique Thierry Thuillier, patron de l'information du groupe TF1 : "Nous condamnons avec la plus grande fermeté cet acte". Une plainte a été déposée.

20h54 : 84 000 c’est ce que mobilise à quelque chose près un match des bleus au Stade de France, à l’échelle de la France il faut relativiser cette mobilisation même avec un soutien élevé des gens: soutenir sans se mobiliser ça n’engage à rien

20h53 : Bonsoir Pierre, dans le Loiret, la mobilisation des gilets jaunes semblent beaucoup moins importante que les semaines précédentes. Mais Bourges n'est pas très loin, ils se sont peut-être déplacés.

20h53 : Oui je confirme ce qui a été dit pour Bourges. Peu d’incidents mais une forte présence policiere. Heureusement. Les forces de l’ordre etaient en nombre. Merci a leur grand professionnalisme. Soutien massif des berryuers envers les forces de l’ordre qui ont permis de limiter les dégâts dans notre belle cite. Venez tous a Bourges en avril pour participer au festival Le printemps de Bourges qui donnera une autre image de notre ville.

20h53 : Vous êtes nombreux à nous faire part de votre sentiment sur la mobilisation des "gilets jaunes" pour ce neuvième samedi.

20h37 : Je précise : très peu d'échauffourées à Bourges, alors même que le dispositif policier ne semblait pas massif (je n'ai pas vu plus d'une douzaine de car crs), et que la manif GJ ne disposait pas de SO (contrairement à la petite manif CGT qui suivait)

20h37 : Je n'ai pas encore eu le temps de lire votre fil, mais tranquille à Bourges : peut-être 5000 personnes (un journaliste a même affirmé 6000), et pratiquement aucun incident (2 poubelles brûlées, quelques échauffourées dûes à 150 personnes grand maxi)

20h37 : @saccado habite Bourges et nous livre son ressenti sur la manifestation organisée dans sa ville, qui n'est pas le lieu où ont eu lieu le plus d'incidents.

20h16 : Le Figaro indique que la maison de campagne de Benjamin Griveaux en Saône-et-Loire a été placée sous haute protection policière, par peur d'une intrusion des gilets jaunes.

20h10 : @anonyme L'Intérieur a compilé les chiffres remontés par la préfecture, nous avons fait de notre côté le tour des médias locaux, du réseau France Bleu. Il est possible que des petits cortèges nous aient échappés, le plus petit que nous avons comptabilisé, à Saint-Quentin (Aisne) a rassemblé 30 personnes. Quand nous aurons les chiffres du "Nombre jaune" (qui devraient arriver demain), on aura un ordre d'idée.

20h08 : Finalement vos chiffres et ceux de l'intérieur sont comparables...

19h52 : @anonyme Je n'ai pas plus d'information pour le moment. Je vous tiens au courant si j'en sais plus.

19h52 : POSSIBLE DE DEVELOPPER CETTE INFO :"#GILETS_JAUNES Bilan des blessés de la manifestation parisienne : deux personnes se trouvent en état d'urgence absolue, dont un membre des forces de l'ordre. Par ailleurs, 22 personnes sont en urgence relative, donc un membre des forces de l'ordre."

19h50 : Le ministère de l'Intérieur annonce lui 84 000 manifestants dans tout le pays et 244 interpellations sur l'ensemble du territoire. Il dénombrait 50 000 personnes la semaine dernière.

19h47 : En attendant les chiffres du ministère de l'Intérieur, nous avons totalisé les chiffres de mobilisation dans 73 villes en France sur la base des estimations locales et ça nous donne 93 000 manifestants.


19h26 : Christophe Castaner réagit à l'agression d'une équipe de LCI à Rouen, dont un agent de sécurité a été roué de coups, au sol, par des manifestants "gilets jaunes".

19h30 : Et pendant ce temps à Toulon, les manifestants ont été nombreux à se faire photographier devant une immense affiche indiquant : "Mike Tyson défie le commandant de police Andrieux", le policier qui a frappé des manifestants la semaine passée.

19h19 : Mobilisation curieusement très faible à Rennes, où Ouest-France n'a compté que 150 manifestants (ils n'étaient déjà que 200 la semaine dernière).

19h15 : François Hollande met son grain de sel dans le RIC. L'ancien président de la République, qui présentait ses voeux à la fédération PS de Corrèze, a estimé qu'il fallait "solenniser le référendum (...). On le fait sur la Constitution, sur les traités les plus importants, mais on ne doit pas le faire sur tous les sujets. (...) "On ne doit pas laisser penser que ceux qui ont eu mandat pour agir, seraient dépourvus de toute autorité pour décider."

19h11 : @anonyme Alors dans le cas du Pas-de-Calais, beaucoup ont convergé vers Le Touquet où un rassemblement près de la villa présidentielle était organisé. Les médias locaux parlent de 300 ou 400 personnes.

19h10 : Des manifestations dans toutes les villes ? Boulogne sur mer rien . Calais, Dunkerque? Rien apparement non plus

19h08 : Nouvel incident signalé contre une journaliste, cette fois à Toulouse.

19h07 : @anonyme Dans certaines régions, il y a eu des défilés dans de nombreuses villes. Prenez l'Auvergne par exemple : le quotidien La Montagne se fait l'écho d'une dizaine de cortèges, parfois modestes certes, mais si on les additionne tous en France, ça fait du monde.

Le chiffre du ministère de l'Intérieur est bien entendu à prendre avec des pincettes, tout comme ceux donnés par les "gilets jaunes".

19h05 : Est ce que dans toutes les villes dits préfectures et sous préfectures il y a une manifestation de gilets jaunes ? C'est pour se faire une idées du comptage officiel qui est sûrement sous évalué comme n'importe quel manif et de tout temps

Vous êtes à nouveau en ligne