"Gilets jaunes" : la France a "besoin de calme, d'ordre et de retrouver un fonctionnement normal", estime Macron

Emmanuel Macron lors d\'une conférence de presse après le Conseil européen, à Bruxelles (Belgique), le 13 décembre 2018. 
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse après le Conseil européen, à Bruxelles (Belgique), le 13 décembre 2018.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Emmanuel Macron a déclaré vendredi, à Bruxelles, que la France avait "besoin de calme, d'ordre et de retrouver un fonctionnement normal" à la veille d'une nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes".

Quel avenir pour les "gilets jaunes" ? A la veille d'une possible nouvelle journée de mobilisation, samedi 15 décembre, le leader de la CGT souhaite des "convergences" avec le mouvement. "Il faut des grèves partout", a lancé le secrétaire général du syndicat, Philippe Martinez, vendredi 14 décembre. Le préfet de police de Paris a annoncé "un dispositif [de sécurité] semblable à celui de la semaine passée" sur RTL. L'idée est de "se préparer à la situation qui pourrait être la pire"

La France "a besoin de retrouver un fonctionnement normal". Depuis Bruxelles, au terme d'un Conseil européen, Emmanuel Macron a déclaré vendredi que la France avait "besoin de calme, d'ordre et de retrouver un fonctionnement normal", à la veille d'une nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes". "J'ai apporté une réponse" aux demandes des "gilets jaunes", a dit le chef de l'Etat à l'issue du sommet européen. "Le dialogue (...) ne se fait pas par l'occupation du domaine public et par des violences", selon lui.

Le gouvernement appelle à ne pas manifester. Le gouvernement n'a "à ce stade pas décidé d'interdire les manifestations" prévues par des "gilets jaunes" samedi mais son porte-parole Benjamin Griveaux les a appelés à être "raisonnables", "au regard" de l'attentat à Strasbourg qui a fait trois morts et 13 blessés.

 Sur le terrain, la mobilisation continue. Au péage autoroutier de la Barque, sur l'A8, à la sortie d'Aix-en-Provence, les "gilets jaunes" avaient déjà repris leur position dans la nuit de mercredi à jeudi, avec le soutien sur place de François Ruffin, le député de la Somme. Avant de se faire à nouveau évacuer par les forces de l'ordre.

Un sixième mort en marge des blocages. Dans la nuit de mercredi à jeudi, peu après minuit, une sixième personne a perdu la vie en lien avec ce conflit, un "gilet jaune" de 23 ans percuté par un poids lourd, à la sortie Avignon-sud de l'A7.

23h23 : La mobilisation des "gilets jaunes" continue de s'exporter à l'étranger, et aujourd'hui pour la première fois en Israël. Quelques centaines de manifestants portant des gilets réfléchissants ont protesté à Tel-Aviv et Jérusalem contre l'augmentation du coût de la vie annoncée en 2019.



(JACK GUEZ / AFP)

22h57 : Eric Drouet, figure des "gilets jaunes", appelle sur Facebook les manifestants à participer à un sitting place de l'Opéra à Paris samedi matin, et de rendre hommage aux victimes de l'attentat de Strasbourg avec une minute de silence.

22h08 : "Quand on est arrivé sur le rond-point, on se vouvoyait tous, et maintenant on se tutoie tous", témoignent les "gilets jaunes" au micro de France 2. Depuis le début de la mobilisation, qui dure maintenant depuis près d'un mois, les ronds-points où se relaient les manifestants sont devenus de nouveaux lieux de solidarité et de fraternité.

22h02 : Bonsoir @anonyme, effectivement, par crainte de nouveaux débordements violents, la préfecture de police a demandé la fermeture préventive de 47 gares et stations de métro à Paris samedi. Vous pouvez consulter la liste complète sur le site de la RATP. Par ailleurs, de nombreuses lignes de bus seront aussi interrompues sur une partie de leur parcours.

22h02 : Sait-on si des stations de métro seront fermées demain à Paris à cause des manifestations ?

21h01 : La hausse de 100 euros des personnes au smic, annoncée au 1er janvier 2019, pourrait prendre du retard. "Au regard du fonctionnement de la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf), il faudrait six mois pour que la mesure devienne effective", ont fait savoir les fonctionnaires de la Cnaf à Bercy, selon Le Parisien.

20h58 : Dans une lettre obtenue par franceinfo, 24 photoreporters et journalistes indépendants, représentés par Jérémie Assous, annoncent leur intention de déposer plainte pour confiscation de matériel professionnel et de protection ainsi que pour violences avec arme. "Leur travail, qui participe des fondements de l'Etat de droit, a été gêné, empêché, entravé par ceux-là même qui ont pour seule mission le maintien de l'ordre public", écrit maître Assous.

Des journalistes se mettent à terre pour éviter les tirs de flash-balls lors de la mobilisation des \"gilets jaunes\" à Paris, le 8 décembre 2018.


(YANN CASTANIER / HANS LUCAS / AFP)

20h35 : Une vingtaine de photoreporters et journalistes indépendants vont porter plainte pour des "violences" de la police.

20h00 : Plusieurs villes ou préfectures ont décidé de prendre des mesures préventives avant l'acte 5 de la manifestation des "gilets jaunes". A Nancy, le préfet a décidé d'interdire, par arrêté préfectoral, plusieurs lieux de manifestation ce week-end. De son côté, la mairie de Bordeaux a décidé de fermer samedi les jardins, établissements culturels et services de la mairie, selon France Bleu Gironde.

19h02 : Ils ont opté pour des maillots jaunes : les footballeurs amateurs du SU Dives-Cabourg vont troquer leur maillot rouge et noir pour un modèle jaune, en soutien au mouvement des "gilets jaunes", lors de leur match contre Douves samedi.

18h57 : Franceinfo vous propose un petit tour d'horizon de ce qui sera ouvert ou fermé à Paris samedi, journée de l'acte 5 de la mobilisation des "gilets jaunes". Les transports en commun seront perturbés, et de très nombreux musées fermés, dont celui de l'Arc de triomphe, le Panthéon, le Petit Palais ou encore les Catacombes de Paris.

17h27 : Je vois sur Flightradar que tous les avions vers Toulouse Blagnac sont déroutés vers Tarbes et Bordeaux où tournent dans le ciel toulousain. Que se passe-t-il ? Est-il vrai que des gilets jaunes ont réussi à s'introduire sur les pistes ?

17h26 : Les joueurs amateurs du club de football du SU Dives-Cabourg (Calvados) joueront exceptionnellement... en jaune, demain, lors de leur rencontre contre Douves. Un maillot adopté pour rendre hommage au mouvement de contestation des "gilets jaunes", explique le club sur Twitter.

17h07 : Les fonctionnaires ne seront pas concernés par la prime exceptionnelle défiscalisée, a précisé le Premier ministre. Celle-ci s'appliquera uniquement aux salariés et sera versée du 11 décembre au 31 mars dans les entreprises volontaires.

16h49 : Par ailleurs, les salariés éligibles seront ceux touchant jusqu'à 3 600 euros mensuels net.

16h51 : Les primes exceptionnelles versées par les entreprises volontaires à leurs salariés seront défiscalisées jusqu'à 1 000 euros, annonce Edouard Philippe.

Vous êtes à nouveau en ligne