DIRECT. "Gilets jaunes" : les salariés au smic toucheront "100 euros nets" de plus au 1er janvier, promet Edouard Philippe

L\'hémicycle de l\'Assemblée nationale à Paris, le 18 décembre 2018.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale à Paris, le 18 décembre 2018. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Le projet de loi concrétisant les mesures sociales annoncées par Emmanuel Macron aux "gilets jaunes" était présenté en Conseil des ministres mercredi matin.

Une semaine après les annonces d'Emmanuel Macron aux "gilets jaunes", le 10 décembre, le projet de loi concrétisant les mesures promises a été présenté, mercredi 19 décembre, au Conseil des ministres. Le gouvernement a défendu sa politique devant l'Assemblée nationale. Edouard Philippe a assuré que "toute personne qui ne dispose que du smic pour vivre" toucherait 100 euros nets de plus à partir de janvier.

 Des annonces confirmées. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a détaillé le projet de loi présenté mercredi. Il comprend quatre articles : l'exonération de charges sociales et d'impôt sur le revenu, jusqu'à 1 000 euros, de la prime exceptionnelle que les entreprises pourront verser avant le 31 mars ; la défiscalisation des heures supplémentaires à partir du 1er janvier ; l'annulation de la hausse de la CSG pour les retraités modestes (jusqu'à 2 000 euros pour les retraités célibataires) ; et l'élargissement de la prime d'activité à 1,2 million de foyers supplémentaires, qui accompagne sa hausse de 100 euros. Le Conseil des ministres a également adopté le décret validant la hausse mécanique du smic de 1,5% au 1er janvier.

 Le calendrier précisé. Benjamin Griveaux a confirmé que les retraités modestes, qui verront la hausse de la CSG annulée à partir du 1er janvier, devront tout de même la payer "au cours des premiers mois" et seront remboursés "au plus tard le 1er juillet". Il a aussi précisé le calendrier du grand débat national promis par Emmanuel Macron, qui commencera début janvier et se terminera mi-mars. Le gouvernement promet ensuite des "décisions très concrètes" avant mi-avril.

 Les blocages des "gilets jaunes" évacués. Environ 170 ronds-points occupés par des "gilets jaunes" ont été "dégagés" depuis samedi dans toute la France, dont 93 mardi, a annoncé mercredi le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nuñez, pour qui la mobilisation est "en décroissance". A Alès, deux policiers qui intervenaient pour débloquer la sous-préfecture du Gard ont été blessés.

Vous êtes à nouveau en ligne