DIRECT. "Gilets jaunes" : 32 300 manifestants mobilisés dans toute la France, annonce Christophe Castaner, en hausse par rapport à la semaine précédente

Ce direct est terminé.

Les "gilets jaunes" misaient sur un "regain de mobilisation" pour l'épisode 18 de leur mouvement, intitulé L'ultimatum.

Des milliers de "gilets jaunes" qui convergent place de l'Etoile avant que la manifestation ne dégénère en scènes d'émeutes urbaines : samedi 16 mars, le 18e depuis le début de la mobilisation, présenté comme un "ultimatum" lancé au président Macron, a rivalisé avec les épisodes les plus violents de la mobilisation, début décembre. Plusieurs magasins ont notamment été pillés sur la célèbre avenue. Au total, 237 personnes ont été interpellées dans l'après-midi et 106 placées en garde à vue. Franceinfo fai le point sur cette journée.

Vacances présidentielles écourtées. Emmanuel Macron a décidé d'écourter son séjour à la Mongie et a décidé de rentrer à l'Elysée plus tôt que prévu. Il se rendra à la cellule de crise du ministère de l'Intérieur dans la soirée.

"Très grande colère". Le Premier ministre a dit sa "très grande colère" face aux violences. Edouard Philippe juge que "ceux qui excusent, qui encouragent" se rendent "complices" des casseurs.

 32 300 personnes ont défilé dans toute la France, selon Christophe Castaner, dont 10 000 à Paris. 192 personnes ont été interpellées à Paris, selon la préfecture de police de Paris. Une mobilisation en hausse. Ils étaient 28 600 le 9 mars dernier. 

Une banque incendiée. Une femme et son bébé ont été sauvés des flammes de l'incendie d'une banque au 16 avenue Roosevelt à Paris. Ils se trouvaient au 2e étage, au dessus de l'établissement, lorsque le feu a été "délibérément" mis à l'immeuble, selon le ministre de l'Intérieur. La femme et son bébé ont pu être mis en sécurité grâce à l'intervention des pompiers.

L'ultimatum, c'est ainsi que la manifestation de ce samedi est présentée. La date a été annoncée depuis quelques semaines comme une journée cruciale, et ce alors que le nombre de manifestants est en baisse constante ces dernières semaines. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, sans cesse contestés par les "gilets jaunes", ils étaient 28 600 manifestants en France il y a une semaine, soit dix fois moins que les 282 000 du 17 novembre.

23h12 : Ce direct est terminé. Voici les principales informations de cette soirée :

• Le 18e samedi de mobilisation des "gilets jaunes" se solde par des violences sans précédent depuis décembre à Paris. De nombreux commerces ont été attaqués, incendiés ou pillés sur les Champs-Elysées. Selon les autorités, la mobilisation a réuni 32 300 personnes en France, dont 10 000 à Paris. Plus de 100 personnes ont été placées en garde à vue et plus d'une quarantaine blessées.

• Emmanuel Macron a écourté son week-end très critiqué à la station de ski de La Mongie, dans les Pyrénées. Le chef de l'Etat devait rentrer demain à Paris. Il est revenu dès ce soir.

• La marche pour le climat s'est, elle, déroulée dans le calme en France. A Paris, 45 000 personnes y ont participé, selon le cabinet Occurrence. La préfecture de police a compté 36 000 manifestants et les organisateurs 107 000 dans la capitale et plus de 350 000 dans tout le pays.

• En Ligue 1, Saint-Étienne a balayé Caen (5-0). Nîmes a arraché le match nul contre Strasbourg (2-2). Et Guingamp s'est imposé face à Dijon (1-0). Guingamp laisse la dernière place du championnat.

Le live reprendra dimanche matin à 9 heures.

22h53 : "Il faut désormais que le Gouvernement mette tout en œuvre pour que cette situation ne se renouvelle pas. J’ai demandé à voir le Premier Ministre, qui me recevra dans les tous prochains jours, afin d’évoquer avec lui les mesures qu’il envisage de prendre pour sortir de la crise et protéger Paris de la violence qui s’abat sur la ville tous les samedis depuis de trop longs mois".

23h09 : "Ça ne peut plus durer !"

Dans un communiqué, la maire de Paris dénonce un "nouveau saccage de Paris", "des violences d'une intensité sans borne" et juge que "cette situation n'est plus tolérable".

22h40 : "Comment se déroule l'Accord de Paris sur l'environnement en France ? Après 18 semaines d'émeute des manifestants 'gilets jaunes', je suppose que ce n'est pas si bien ! Entre-temps, les Etats-Unis se sont classés en tête de toutes les listes relatives à l'environnement."

Le président américain Donald Trump ironise sur Twitter.

22h38 : Emmanuel Macron vient d'arriver au ministère de l'Intérieur où il doit rejoindre la cellule de crise.



(FRANCEINFO)

22h36 : "C’est une fausse polémique. Il a présidé la Cellule interministérielle de crise à Paris, et s’est évidemment tenu informé minute par minute toute la journée. (...) Si nos oppositions n’ont que cela à dire, il faut s’interroger. J’attends dans ces moments-là un peu de dignité et d’unité nationale."

Dans une interview au Parisien, le porte-parole du gouvernement prend la défense du chef de l'Etat critiqué pour son week-end au ski pendant que les casseurs sévissaient sur les Champs-Elysées.

22h30 : Pour dénoncer les violences des casseurs sur les Champs-Elysées, Marine Le Pen a d'ailleurs utilisé une vieille photo. Et cela n'a pas échappé à l'AFP qui a pris le fameux cliché, lors des manifestations du 1er mai dernier à Paris.

22h30 : Bonsoir @anonyme, au contraire, à gauche comme à droite, les responsables politiques ont condamné les violences commises à Paris lors de la journée d'action des "giles jaunes". Mais ils ont surtout réclamé des actions de la part du gouvernement.

22h29 : J’ai raté quelque chose ou je n’ai lu aucune condamnation des politiques de ces violences ?!

22h00 : Ce qu'on retiendra de ce 18e samedi de manifestation des "gilets jaunes", ce sont ces violences sur les Champs-Elysées. Voici le résumé en images de France 3.

21h41 : Insupportables scènes de destruction et de violence. Honte à eux

21h39 : Quelle honte cette violence !!!!!! Attaquer des fourgons de police et des policiers ! Mais on va-t-on ? Et tous ces commerces ! Pillages, etc.... Mais ils travaillent, tous ces casseurs ?

21h39 : Sévérité avec ces casseurs et toutes ces agressions envers les policiers y en marre !!!!!

21h39 : Vous continuez de dénoncer les violences perpétrées aujourd'hui sur les Champs-Elysées à Paris lors de la 18e journée d'action des "gilets jaunes".

21h25 : Le chiffre est à nouveau revu à la hausse. Le parquet de Paris annonce que 144 personnes ont été placées en garde à vue dans la capitale.

21h08 : Autre chiffre à retenir de ce 18e samedi de mobilisation des "gilets jaunes" : le bilan des interpellations est monté à 237 personnes vers 20 heures.

20h35 : Après les violences sur les Champs-Elysées, Emmanuel Macron se rendra vers 22H30 à la cellule de crise du ministère de l'Intérieur, selon l'Elysée.

20h13 : Au pied de l'Arc de triomphe, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a esquivé la question d'un journaliste qui l'interrogeait sur d'éventuelles failles dans le dispositif de sécurité, après les destructions sur les Champs-Elysées.

20h10 : Voici les principales infos de ce début de soirée :

• Le 18e samedi de mobilisation des "gilets jaunes" se solde par des violences sans précédent depuis décembre. De nombreux commerces ont été attaqués, incendiés ou pillés sur les Champs-Elysées. Le Premier ministre juge ces violences "inacceptables".

• Selon les autorités, la mobilisation a réuni 32 300 personnes en France, dont 10 000 à Paris. Plus de 100 personnes ont été placées en garde à vue et plus d'une quarantaine blessées.

• Emmanuel Macron écourte son week-end très critiqué à la station de ski de La Mongie, dans les Pyrénées. Le chef de l'Etat devait rentrer demain à Paris. Il revient dès ce soir, selon l'Elysée.

• La marche pour le climat s'est, elle, déroulée dans le calme en France. A Paris, 45 000 personnes y ont participé, selon le cabinet Occurrence. La préfecture de police annonce 36 000 manifestants et les organisateurs en revendiquent 107 000.

• En Ligue 2, Lorient, qui retrouve le podium, et Brest, deuxième du classement, se sont neutralisés au stade du Moustoir (1-1). Les Bretons laissent le leader Metz prendre le large en tête du championnat.

20h02 : "Nous devons tirer les enseignements de ce qu'il s'est passé. Y compris les faiblesses."

Le ministre de l'Intérieur est venu "remercier" les forces de l'ordre encore présentes ce soir place de l'Etoile après ce samedi de violences sur les Champs-Elysées.

19h33 : Le 18e samedi de mobilisation des "gilets jaunes" a rassemblé 32 300 manifestants dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur. C'est 3 700 de plus qu'il y a une semaine.

19h29 : Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a été conspué et visé par des projectiles en pleine rue, lorsqu'il a croisé le chemin de "gilets jaunes". C'est à lire sur France 3 Occitanie.

19h22 : Le parquet de Paris indique que 106 personnes ont été placées en garde à vue dans la capitale.

19h17 : En pleine journée d'action des "gilets jaunes", les photos d'Emmanuel Macron se détendant sur les pistes de ski de La Mongie, dans les Hautes-Pyrénées, ont été très critiquées.



(LAURENT DARD / DDM / AFP)

19h14 : Emmanuel Macron écourte son week-end à la station de ski de La Mongie, dans les Pyrénées. Le chef de l'Etat devait rentrer demain à Paris. Il revient dès ce soir, selon l'Elysée.

19h11 : Lamentable de voir ça ! On est bien loin des préoccupations initiales des "gilets jaunes". Honte à ceux qui se disent leaders et qui cautionnent ces dégradations 😠

19h10 : Il faut être plus sévère avec les "gilets jaunes" casseurs.

19h10 : C'est une honte ! "Gilets jaunes" ou casseurs, ça suffit ! Le monde nous regarde.

19h10 : Vous êtes très nombreux à vous insurger face aux violences de ce samedi à Paris.

19h05 : Des "gilets jaunes" ont tenté de bloquer le périphérique au niveau de la porte Maillot.

19h01 : Le nombre de blessés est lui aussi revu à la hausse. La préfecture de police de Paris annonce 42 victimes parmi les manifestants, 17 dans les rangs des forces de l'ordre et une pour les pompiers.

18h57 : La préfecture de police de Paris annonce un total de 192 interpellations dans la capitale.

18h52 : Forum des Halles sécurisé, incendie maîtrisé.

18h52 : Les Halles. 18h30.

18h50 : Une voiture de police a été incendiée à l'entrée du Forum des Halles dans le centre de Paris. Les forces de l'ordre sont sur place.

18h46 : "On a douze compagnies de CRS qui ont été cantonnées et cloisonnées pour sanctuariser l'Elysée et on a laissé les débordements se faire."

Le secrétaire national CRS à l’UNSA Police dit à franceinfo qu'il est "scandalisé" de voir "qu'on ne fait plus du tout travailler des gens formés pour procéder à des interpellations".

18h37 : C'est l'image du jour : les grandes enseignes des Champs-Elysées attaquées en marge de la manifestation des "gilets jaunes". Nous y consacrons un article.











(Geoffroy VAN DER HASSELT / Thomas SAMSON / AFP)

18h31 : Les forces de l'ordre continuent de progresser en rangs serrés sur la place de l'Etoile pour chasser les derniers manifestants.

18h26 : A Paris, la manifestation des "gilets jaunes" se solde par 45 blessés : 27 manifestants, 17 forces de l'ordre et un pompier, selon la préfecture de police.

18h22 : François-Xavier Bellamy, Eric Ciotti, Bruno Retailleau, Valérie Pécresse... Plusieurs leaders des Républicains dénoncent "l'impuissance de l'Etat" face aux violences.

18h11 : Voici les principales infos de cette fin d'après-midi :

• Le 18e samedi de mobilisation des "gilets jaunes" se solde par des violences sans précédent depuis décembre. De nombreux commerces ont été attaqués, incendiés ou pillés sur les Champs-Elysées. Selon les autorités, la mobilisation a réuni 14 500 personnes en France, dont 10 000 à Paris. Plus de 150 personnes ont été arrêtées dans la capitale. Le Premier ministre juge ces violences "inacceptables".

• La marche pour le climat s'est, elle, déroulée dans le calme partout en France. A Paris, 45 000 personnes y ont participé, selon le cabinet Occurrence. La préfecture de police annonce 36 000 manifestants et les organisateurs en revendiquent 107 000.

• En Ligue 2, Lorient, qui retrouve le podium, et Brest, deuxième du classement, se sont neutralisés au stade du Moustoir (1-1). Les Bretons laissent le leader Metz prendre le large en tête du championnat.


• Le pays de Galles remporte son douzième Grand Chelem, en dominant l'Irlande (25-7) à Cardiff, lors de la dernière journée du Tournoi des six nations. La France a, de son côté, battu l'Italie 25-14, à Rome.

17h56 : La préfecture de police de Paris dénombre désormais 151 interpellations.

17h44 : Les forces de l'ordre sont en train de descendre les Champs-Elysées en rangs serrés. Après leur passage, le haut de l'avenue a retrouvé son calme, selon les journalistes sur place.

17h43 : Plusieurs commerces ont été incendiés sur les Champs-Elysées. Le Fouquet's, qui avait déjà été vandalisé dans la matinée, a eu son auvent incendié. Des feux ont été allumés devant les boutiques Longchamp, Foot Looker et le restaurant Léon de Bruxelles. Plusieurs commerces, notamment d'habillement, ont été pillés.

Vous êtes à nouveau en ligne