DIRECT. Un porte-parole des "gilets jaunes" appelle à manifester samedi, après sa rencontre avec le ministre de la Transition écologique

François de Rugy a reçu deux porte-parole des "gilets jaunes" mardi soir, à la demande d'Emmanuel Macron. "Il n'y a pas de réelle envie d'améliorer le sort des gens", ont réagi les deux porte-parole à l'issue de cette rencontre.

Reçu dans la soirée du mardi 27 novembre par le ministre de la Transition écologique et solidaire, l'un des porte-parole des "gilets jaunes",  Eric Drouet, a appelé, à l'issue de la rencontre, à manifester samedi 1er décembre. "Il y aura le rendez-vous, comme samedi dernier, aux Champs-Elysées", a-t-il ajouté. C'est le chef de l'Etat qui a demandé à François de Rugy de recevoir les représentants des "gilets jaunes", après avoir présenté, à la mi-journée, la très attendue Programmation pluriannuelle de l'énergie et "le cap de la transition énergétique" pour les prochaines décennies. Suivez notre direct.

Deux porte-parole reçus par François de Rugy. Eric Drouet n'était pas seul face au ministre de la Transition écologique : Priscilla Ludosky était également présente. Tous les deux sont membres de la "délégation" officielle, bien que contestés par certains "gilets jaunes""Les Français n'ont pas du tout été convaincus" par les annonces de président Emmanuel Macron, a déclaré Eric Drouet à l'issue de la réunion, réclamant en outre une nouvelle rencontre avec "le porte-parole du gouvernement ou le Premier ministre".

"Je comprends cette crainte, je ne peux que la partager." Au cours de son discours, Emmanuel Macron a affirmé qu'il comprenait et qu'il partageait les inquiétudes des "gilets jaunes". "On vous parle de fin du monde et vous nous parlez de fin de mois difficile (...) Une crainte s'est exprimée, celle d'être laissé pour compte, de payer la transition énergétique sans en bénéficier", a-t-il reconnu.

La France doit se "désintoxiquer des énergies fossiles". "Nous devons sortir des énergies fossiles, nous devons passer d'une France où 75% de l'énergie consommée est d'origine fossile à une production et consommation totalement décarbonnée" en 2050, a défendu le chef de l'Etat. Emmanuel Macron a également appelé au développement des voitures électriques, des déplacements en transport en commun et en covoiturage, ainsi qu'à une meilleure isolation des bâtiments existants. 

Fermer 12 réacteurs nucléaires entre 2025 et 2035. Le président a réaffirmé l'engagement de l'Etat de réduire à 50% la part du nucléaire dans l'électricité d'ici à 2035. Douze réacteurs nucléaires seront fermés entre 2025 et 2035, a-t-il annoncé. "Les sites concernés seront précisés prochainement", a précisé Emmanuel Macron. Ce dernier a annoncé en parallèle sept à huit milliards d'euros consacrés aux énergies renouvelables. "A l'horizon 2030, l'évolution du parc éolien terrestre sera triplé, la part des panneaux photovoltaïques sera multiplié par cinq. Nous développerons aussi l'éolien en mer."

 Un débat national auquel les "gilets jaunes" pourront participer. "Dans les trois mois qui viennent, je souhaite un débat national qui puisse s'inscrire dans les territoires", a ajouté Emmanuel Macron, appellant à "une grande concertation de terrain sur la transition écologique et sociale" dans les trois mois. "Je souhaite que les représentants des 'gilets jaunes' puissent y prendre part", a-t-il ajouté.

23h39 : Dans les Hautes-Alpes, le procureur hausse le ton contre les "gilets jaunes". Il menace désormais de poursuivre les manifestants qui bloquent la circulation, un délit passible de deux ans de prison. Le parquet a donc donné des instructions aux forces de l'ordre pour "désormais de relever le délit d'entrave ou de gêne volontaire à la circulation".

23h13 : Le manifestant qui a grièvement blessé un policier à l'œil, samedi sur les Champs-Élysées, a été mis en examen et placé en détention provisoire. Le jeune homme de 27 ans est poursuivi dans le cadre de l'information judiciaire ouverte pour "violences sur une personne dépositaire de l'autorité publique suivie de mutilation ou infirmité permanente lors de manifestation sur la voie publique" et "participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations".

23h16 : A La Réunion, les syndicats appellent à se joindre aux manifestations à l'occasion de la venue de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, attendue sur l'île ce mercredi. L'intersyndicale réunissant la CDFT, la CFTC, la CGT à la Réunion (CGTR), FO, l'Unsa et la CFE-CGC appelle les salariés à "amplifier la mobilisation et exprimer leurs revendications", notamment "l'augmentation générale des salaires, minima sociaux et retraites", l'abandon de l'augmentation de la CSG pour les retraités ou la mise en place d'un "plan de résorption de la précarité".

22h32 : Voici une image de cet entretien, lors duquel les deux représentants des "gilets jaunes" ont été reçus par François de Rugy et sa secrétaire d'Etat Brune Poirson.





(JACQUES DEMARTHON / AFP)

22h29 : Priscilla Ludosky et Eric Drouet se sont exprimés devant la presse à l'issue de leur entretien avec François de Rugy. Voici leur réaction en vidéo.



22h23 : "Samedi prochain est maintenu, il y aura le rendez-vous sur les Champs-Elysées", annonce Eric Drouet, porte-parole des "gilets jaunes".

22h17 : "Leurs revendications vont très au-delà de la question écologique et de la question des carburants", a constaté François de Rugy à l'issue de la réunion. Le ministre a évoqué un "échange cordial et très libre". "Bien sûr nous n'étions pas là pour apporter des réponses immédiates", a-t-il déclaré.

22h09 : "Le sentiment qu'on a c'est qu'il n'y a pas de réelle envie d'améliorer le quotidien des gens", déclarent les représentants des "gilets jaunes" après leur entretien avec François de Rugy.

20h44 : Laurent Wauquiez demande à Emmanuel Macron un référendum sur sa politique écologique fiscale. "On est dans une situation de blocage lourde. Pour sortir de ce blocage, il faut rendre la parole aux Français", a estimé sur CNEWS le président des Républicains.

20h30 : Bonsoir @Margotte. Selon les informations du journaliste de France 2 Guillaume Daret, les huit porte-parole ont été conviés par le ministre François de Rugy, mais seuls deux d'entre eux, Eric Drouet et Priscilla Ludosky, étaient disponibles.

20h23 : Bonsoir, pourquoi seulement 2 porte-parole reçus ce soir et pas les 8 ?

19h54 : A La Réunion, les annonces d'Emmanuel Macron n'ont pas vraiment convaincu. "S'il a un peu d'amour propre, il devrait démissionner", a ainsi réagi un "gilet jaune" au micro de franceinfo. Reportage sur place de notre journaliste Benjamin Mathieu.



(BENJAMIN MATHIEU / FRANCEINFO)

17h19 : "Ce n'est pas parce que j'ai fait une simple vidéo qui a fait éclater au grand jour la misère des Français qu'on doit pour autant me couper la tête."

Jacline Mouraud a porté plainte, hier, pour "menace" et "diffamation" auprès de la gendarmerie de Guer (Morbihan). Cette figure du mouvement des "gilets jaunes" affirme avoir reçu deux courriers "anonymes" et "menaçants" dans sa boîte aux lettres. Elle cite quelques extraits : "Un jour, tu paieras pour toutes tes conneries", "Tu nous fais chier avec tes 'gilets jaunes'", ou encore "Jacline au bûcher".





(JACLINE MOURAUD / FACEBOOK)

17h06 : Priscilla Ludosky et Eric Drouet ont été des rouages importants dans le lancement du mouvement des "gilets jaunes", comme nous le racontons dans notre article sur la genèse de la mobilisation.




(IDRISS BIGOU-GILLES / HANS LUCAS / AFP)

16h57 : Selon les informations de franceinfo, deux porte-parole des "gilets jaunes" vont rencontrer dans la soirée François de Rugy, le ministre de la Transition écologique : Priscilla Ludosky et Eric Drouet

16h38 : Un journaliste de Radio Classique rapporte que la rencontre entre les représentants des "gilets jaunes" et François de Rugy n'aura pas lieu cet après-midi mais dans la soirée.

16h26 : Eric Coquerel, député de La France insoumise, attaque la politique du gouvernement et condamne des "taxes injustes pour le peuple" et une "écologie populaire sans le peuple". "Écologie ou démagogie, il faut choisir !", lui répond François de Rugy, ministre de la Transition écologique.

16h18 : "On atteint en ce moment un pic d'activité."

Photos détournées, montages grossiers... Des journalistes de l'agence France-Presse passent leur journée à dénicher les infox qui circulent sur les réseaux sociaux. Avec la mobilisation des "gilets jaunes", le service de vérification des faits est en surchauffe.

16h11 : Le Premier ministre lui répond mais commence par le féliciter pour son arrivée à la tête du PCF. "Je ne suis pas membre de votre formation, je n'en partage pas beaucoup d'idées mais je sais ce qu'elle représente dans l'histoire politique française", déclare Edouard Philippe.

16h08 : "Ce sont toujours les mêmes qui payent et ce sont toujours les mêmes qui sont exonérés." Fabien Roussel, nouveau leader du Parti communiste français, pose une question au gouvernement. Il brandit un rapport sur l'ISF. "Qu'est-ce qu'on y lit ? Qu'il y a avait 358 198 redevables à l'ISF qui possèdent un patrimoine total de 1028 Mds € !(...) En le rétablissant, il leur restera quand même de quoi voir venir...", lance-t-il.

16h04 : Pas de gilet jaune mais une cravate jaune pour le député communiste Jean-Paul Le Coq, remarque la députée de La France insoumise Clémentine Autain.

15h51 : La ministre des Outre-mer répond et annonce "130 millions de plus pour les entreprises en exonération pour l'emploi et pour répondre aux jeunes qui manifestent".

15h53 : David Lorion, député des républicains, interpelle la ministre des outre-mer sur la situation à La Réunion. L'île est "bloquée, asphyxiée, meurtrie, ça suffit", lance-t-il.

15h34 : "Ce que nous voulons, c'est que personne ne soit laissé seul face à cette transition écologique." Le Premier ministre répond à Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, et défend le cap du gouvernement. Des arguments que l'on risque de retrouver demain matin lors de son interview à 8h35 sur BFMTV.

15h24 : "J'ai voulu mettre l'essence, c'est trop cher, j'ai payé les taxes, c'est trop cher." Rap ou reprise de Jean-Jacques Goldman, les "gilets jaunes" ont trouvé leurs hymnes.

(FRANCEINFO)

15h16 : Edouard Philippe répond à Mireille Robert. "La violence, l'intimidation n'ont pas leur place dans le débat public", déclare le Premier ministre.

15h11 : Mireille Robert, une députée LREM qui a été menacée par "gilets jaunes", est ovationnée par les députés de la majorité.



(FRANCEINFO)

15h07 : Le président de l'Assemblée a un mot pour les députés qui ont été menacés par des membres des "gilets jaunes". "Seul le respect de notre démocratie et de ses lois peut permettre que s'organisent dans l'écoute et le respect les conditions du dialogue", déclare Richard Ferrand.



(FRANCEINFO)

14h47 : "En réalité, il n'entend pas. Ou il ne veut rien entendre." Dans les couloirs de l'Assemblée nationale, Marine Le Pen commente, à nouveau, le discours d'Emmanuel Macron.

13h34 : Si vous ne l'avez pas vu, voici l'intégralité du discours tenu ce matin par Emmanuel Macron. La vidéo dure 57 minutes.

(FRANCEINFO)

13h20 : "Les injustices fiscales et sociales ne sont même pas évoquées", déplore Olivier Faure, premier secrétaire du PS, à l'issue du discours d'Emmanuel Macron. Pour lui, le président de la République est "hors sujet".

13h09 : L'écologiste Yannick Jadot estime que le chef de l'Etat a laissé de côté la "justice sociale". "Il n'y a eu aucune annonce de mesures d'accompagnement pour les Françaises et les Français, qui aujourd'hui souffrent du point de vue du pouvoir d'achat (...), de la fracture territoriale. Faire dans ce moment un discours sans justice sociale, sans mesures d'accompagnement, je dois dire que j'en suis totalement stupéfait", déclare-t-il sur BFMTV.

13h06 : L'exécutif a changé de son de cloche quant aux discussions avec les représentants des "gilets jaunes". Ce matin, le porte-parole du gouvernement a affirmé que le gouvernement ne comptait pas recevoir cette délégation.

(FRANCEINFO / DAILYMOTION)

13h09 : Mais avant de les recevoir, François de Rugy présente "la programmation pluriannuelle de l’énergie et la stratégie nationale bas carbone". Vous pouvez regarder son discours en direct sur Facebook.

12h54 : Le ministre de l'Ecologie François de Rugy va recevoir, cet après-midi, des représentants des "gilets jaunes". Cette réunion aura lieu au ministère de l'Ecologie.

12h45 : Fabien Roussel, le nouveau leader du Parti communiste français, souligne qu'Emmanuel Macron n'a pas parlé de l'ISF.

12h43 : Jason Herbert, l'un des porte-parole des "gilets jaunes", réagit sur BFMTV. Pour lui, la concertation de trois mois annoncée par Emmanuel Macron, "va dans le bon sens mais ce n'est pas un signal assez fort dans le sens où il y a vraiment une urgence de la situation".

12h37 : Mais des critiques émanent également de la majorité. "Je suis forcément déçu que les réponses ne soient pas annoncées dès aujourd'hui", écrit sur Twitter Matthieu Orphelin, député LREM du Maine-et-Loire.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne