DIRECT. "Gilets jaune" : 106 000 manifestants dans 1619 actions en France, annonce le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner

Ce direct est terminé.

Après la mobilisation du 17 novembre, les "gilets jaunes" se sont retrouvés à la fois dans les rues de la capitale et sur tout le territoire.

Plus de 106 000 "gilets jaunes" ont manifesté leur mécontentement lors de 1 619 actions en France, a annoncé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, samedi 24 novembre (contre 282 710 la semaine précédente). Ce dernier a dénoncé "un durcissement des modalités" du mouvement et la mobilisation de "réseaux d'ultradroite" à Paris "dès 10h30". Au total, 130 personnes personnes ont été interpellées en France, dont 42 à Paris.

Christophe Castaner salue les forces de sécurité. "On a vu toute la difficulté qu'on eu nos forces de sécurité à se mobiliser pour assurer la sécurité des manifestants, a encore ajouté le ministre. Face aux violences, face aux provocations, ils ont su garder leur sang froid." Alors que les pouvoirs publics ont réitéré leurs mises en garde contre tout débordement, les échanges ont notamment été très tendus sur les Champs-Elysées.

Emmanuel Macron salue le "courage et le professionnalisme" des forces de l'ordre. "Honte à ceux qui les ont agressées. Honte à ceux qui ont violenté d’autres citoyens et des journalistes. Honte à ceux qui ont tenté d’intimider des élus", a écrit le président dans un tweet. Pas de place pour ces violences dans la République".

Sur les Champs-Elysées, les forces de l'ordre ont du faire l'usage de gazs lacrymogène et de lanceur d'eau pour faire reculer les manifestants. Elles ont également procédé à huit interpellations, dont au moins six pour "jets de projectiles", a annoncé la préfecture de police de Paris.

 De nombreux blocages. Samedi matin, des barrages, des opérations de péage gratuit ou encore divers rassemblements se formaient dans de nombreuses régions. D'après des journalistes sur place, les départements de la Seine-Maritime, l'Eure, le Calvados, la Somme, le Nord, la Gironde, la Haute-Garonne, l'Ariège ou encore le Lot sont concernés.

Vous êtes à nouveau en ligne