DIRECT. "Gilets jaunes" : 227 personnes interpellées à Paris, selon la préfecture de police

Ce direct est terminé.

Plus de 60 000 policiers sont déployés dans toute la France alors que les manifestants veulent lancer un "ultimatum" à Emmanuel Macron.

Les "gilets jaunes" sont de retour, samedi 20 avril, dans les rues de Paris et de plusieurs villes de France pour un nouvel "ultimatum" lancé à Emmanuel Macron. Pour leur 23e journée de mobilisation, les manifestants se sont principalement donné rendez-vous dans la capitale. Dans la journée, ils étaient 27 900 participants en France, dont 9 000 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur.

>> Pourquoi le 23e samedi de mobilisation s'annonce tendu

  Quatre défilés à Paris. Deux ont été autorisés, dont l'un est parti de la basilique de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour rejoindre le campus de Jussieu. Les deux autres, dont le trajet initial prévoyait un départ depuis le secteur de Bercy, dans l'est de la capitale, pour rejoindre les Halles ou la place de l'Etoile, ont été interdits.

 Une mobilisation plus importante. Dans la journée, ils étaient 27 900 participants en France, dont 9 000 à Paris. Une semaine plus tôt, ils étaient 31 100 en France, dont 5 000 à Paris, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.

Le trafic du métro perturbé à Paris. La préfecture de Paris a ordonné à la RATP la fermeture d'un certain nombre de stations ainsi que l'interruption partielle de plusieurs lignes dès 8 heures.

Des violences redoutées. Les "casseurs se sont à nouveau donné rendez-vous demain, dans certaines villes de France, à Toulouse, à Montpellier, à Bordeaux et en particulier à Paris", a affirmé vendredi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. De premières échauffourées ont éclaté en début d'après-midi. Au cours de la journée, 227 personnes ont été interpellées à Paris et 20 518 contrôles préventifs ont été menés, annonce la préfecture de police. Ces chiffres sont nettement supérieurs à ceux de la semaine dernière : 35 personnes avaient été interpellées à Paris sur l'ensemble de la journée.

Une forte mobilisation policière. Quelque 60 000 policiers sont déployés dans toute la France. A Paris, 20 compagnies de CRS et 36 escadrons de gendarmerie mobile seront mobilisés, soit 56 compagnies de forces mobiles, contre seulement 12 samedi dernier. Au total, 5 000 policiers et gendarmes seront déployés dans la capitale, sans compter les effectifs de la préfecture de Paris.

23h03 : Ce live fait une pause pour ce soir. Voici les principaux titres de l'actualité.

Mobilisation en baisse selon le ministère de l'Intérieur, en hausse selon "le Nombre jaune". Entre 27 900 et 101 125 manifestants ont battu le pavé dans l'Hexagone pour cette journée annoncée comme décisive.

Des incidents ont éclaté à Paris, avec pas mal de dégâts matériels place de la République. A signaler aussi des slogans "suicidez-vous" à l'adresse des forces de l'ordre.

Ce soir a eu lieu le grand concert de soutien à Notre-Dame (que vous avez pu suivre en direct sur notre site). On vous explique ici comment faire un don sans vous faire arnaquer.

L'OM se relance dans la course au podium en s'imposant à Guingamp (3-1). Derrière le score flatteur, la partie a été plus équilibrée qu'il n'y paraît.


Rendez-vous demain, neuf heures, pour la suite de ce live.

22h54 : @anonyme Absolument, elles ont été rouvertes vers 18 heures ce soir.

22h53 : Bonsoir ! Les stations de métro fermées ont-elles rouvert ? D'avance, merci.

22h20 : Bonsoir @Madette. Nous avons évoqué l'interpellation de Gaspard Glanz dans ce live et y avons consacré un article. On n'a pas encore le contexte de cette interpellation, des images circulent sur les réseaux sociaux, mais on n'est pas certain de leur véracité. Le Syndicat national des journalistes s'est ému de ces interpellations, car il y en a eu d'autres tout au long de la journée.

22h18 : Bonsoir Pierre Godon, après le match pourrez-vous nous donner des nouvelles de vos deux collègues journaistes arrêtés alors qu'il filmaient ou photographiaent des manifestations.Je suis le travail de celui de l'agence Taranis, que je trouve très bien fait, et je suis étonnée que vous n'en parliez pas ce soir.Vous êtes pourtant directement concerné car c'est la liberté de la presse qui me semble être remise en cause par ces arrestations.

22h13 : "Ce sont de véritables ordures ceux qui ont prononcé ces paroles 'Suicidez-vous' !"

Invité de franceinfo, le syndicaliste a vivement réagi au slogan entonné par certains "gilets jaunes" à l'adresse des forces de l'ordre à Paris. Il rappelle que 28 policiers se sont suicidés depuis le début de l'année. "Nos collègues sont au bout du rouleau. Je ne sais pas à quoi tentent de jouer ces individus."

21h17 : @anonyme C'est plus au ministre de l'Intérieur de répondre à cette question, car malgré le calme relatif des cortèges aujourd'hui, il y a eu pas mal de dégâts notamment à Paris et à Toulouse. Le premier adjoint à la mairie de Paris Emmanuel Grégoire soulignait que malgré l'important dispositif policier, la casse continue. "On s'étonne du parcours" des deux cortèges de manifestants, qui conduit à l'éparpillement "dans les petites rues" de "petits groupes" que la police "a du mal à appréhender".

Notez que du point de vue l'arsenal législatif, la loi anti-casseurs a été votée récemment, mais n'a pas entraîné de changement spectaculaire.

21h17 : Désolé d'insister mais quelles sont les moyens ou pouvoirs pour interdire ces pillages et sacages tous les samedis en France par ces gilets jaunes. .Merci de votre réponse car on est tous abasourdis.

20h22 : Moi j'ai manifesté quelques samedi dans un calme olympien. Si les réponses apportées cette semaine sont entre autres la fin des 35 heures et des jours fériés en moins alors c'est sur, comptez sur moi pour être dans les rangs des prochaines manifestations.À bon entendeur.

20h22 : Dans les commentaires, @anonyme a manifesté aujourd'hui, car il considère que les réponses apportées par le gouvernement tombent à côté de la plaque.

20h20 : "Malgré la volonté de certains manifestants de casser à nouveau (...), le travail des forces de l'ordre et leur professionnalisme ont permis de protéger les biens et les personnes."

20h18 : Le compte twitter de la police nationale remercie les internautes pour leurs messages de soutien après les slogans hostiles entendus lors de la manifestation parisienne.

20h03 : @anonyme Sauf erreur de ma part, le dernier sondage portant sur le soutien aux "gilets jaunes" date de fin mars, ce qui commence à dater. A l'époque, 44% des sondés disaient soutenir les manifestants.

20h02 : Tout eux qui soutiennent encore ce mouvement cautionnent cette violence criminelle à laquelle s ajoute l ignominie. Tant qu il y aura encore d après les instituts de sondages un nombre élevé de "soutiens" on vivra encore de nombreux samedis semblables....

20h00 : 20 heures, faisons un petit point sur l'actualité de ce samedi soir.

• Mobilisation en baisse selon le ministère de l'Intérieur, en hausse selon "le Nombre jaune". Entre 27 900 et 101 125 manifestants ont battu le pavé dans l'Hexagone pour cette journée annoncée comme décisive.

• Des incidents ont éclaté à Paris, avec pas mal de dégâts matériels place de la République. A signaler aussi des slogans "suicidez-vous" à l'adresse des forces de l'ordre.

Ce soir a lieu le grand concert de soutien à Notre-Dame (à suivre en direct sur notre site). On vous explique ici comment faire un don sans vous faire arnaquer.

L'OM se relance dans la course au podium en s'imposant à Guingamp (3-1). Derrière le score flatteur, la partie a été plus équilibrée qu'il n'y paraît.

19h47 : 182 personnes ont été placées en garde à vue à l'issue des manifestations dans l'Hexagone, fait savoir Christophe Castaner.

19h42 : Gilets jaunes Ces gens qui crient ´ suicidez-vous ´ aux policiers me dégoûtent profondément. Ce seront les premiers à avoir recours aux policiers le jour où ils seront des victimes. Honte à eux.

19h42 : Comment peut on scander des propos aussi ignobles . Oui nous sommes derrière les forces de l'ordre et nous les soutenons.

19h42 : Soutien aux forces de l'ordre que ont certainement les même problèmes que les GJ !!!!

19h42 : soutien aux forces de l'ordre, à qui des voyous hurlaient ' suicidez vous'. Mais quelle ignominie. Que ces gens sont méprisables.

19h42 : Vous êtes nombreux à exprimer votre colère contre ceux qui ont crié "suicidez-vous" aux policiers lors de la manifestation des "gilets jaunes".

19h41 : La préfecture de Haute-Garonne déplore "deux blessés en urgence relative" à l'issue de la manifestation des "gilets jaunes", qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes avant de se finir par des heurts.

Toulouse est l'une des places fortes du mouvement des "gilets jaunes" depuis son lancement le 17 novembre. Un record national de mobilisation y avait été enregistré à la mi-janvier, avec 10 000 manifestants recensés par la préfecture.

19h35 : @anonyme Vous avez dû louper l'article en deuxième position sur la une du site. La phrase a d'ailleurs choqué nombre de responsables politiques.

19h33 : Toujours rien sur le "Suicidez-vous" crié aux forces de l'ordre !

19h31 : Environ 1 500 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux, jadis épicentre du mouvement, selon la police, mais aussi nos confrères de Sud-Ouest. Cela fait trois samedis d'affilée que l'affluence est globalement la même, pour des manifestations qui se déroulent sans itinéraire précis et sans incidents majeurs.

19h20 : Vous avez une boule de cristal ??? Si vous étiez à sa place, je pense que vous que " la critique est facile, l'art est difficile ". S'il avait fait l'inverse, on lui reprocherait son manque d'anticipation. Les Français sont des éternels insatisfaits.

19h19 : L'annonce du ministre de l'intérieur a dissuadé un nombre de personnes potentielles d'où ces chiffres bas pour aujourd'hui

19h19 : Je ne veux pas me faire l'avocat du diable... Mais Castaner était attendu au tournant.. il avait pas envie d'un nouveau Fouquet's ! Et comment prévoir le nombre de participants ? Mieux vaut prévenir que guérir... Enfin selon l'adage...

19h19 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à défendre le dispositif policier imposant (60 000 policiers pour des manifestants estimés entre 27 000 et 100 000).

19h06 : Nouveaux chiffres de la préfecture de Paris : les policiers ont procédé à 227 interpellations, et ont effectué 20 518 contrôles préventifs.

18h50 : Bonjour. Donc, si je résume bien, le gouvernement a besoin de deux policiers par manifestants ? Soit le nombre de manifestants est faux, soit Castaner se couvre de ridicule.

18h50 : Chiffre très bas même pour les gilets jaunes, pour une journée intitulée ultimatum ...

18h48 : Voici les chiffres des semaines précédentes :

- 19 janvier : 84 000 manifestants

- 26 janvier : 69 000

- 2 février : 58 600

- 9 février : 51 400

- 16 février : 41 500

- 23 février 46 000

- 2 mars : 39 300

- 9 mars : 28 600

- 16 mars : 32 300

- 23 mars : 40 500


- 30 mars : 33 700

- 6 avril : 22 300

- 13 avril : 31 000

- 20 avril : 27 900

18h48 : Le chiffre du ministère de l'Intérieur vient de tomber : la place Beauvau a comptabilisé 27 900 participants dont 9 000 à Paris, un chiffre en légère baisse. La semaine dernière, ils étaient 31 100 à battre le pavé dont 5 000 à Paris

18h45 : @anonyme S'il y a bien un reproche que vous ne pouvez pas leur faire, c'est bien celui-là. Tous les dimanches, sur leur page Facebook, ils donnent le détails de leurs calculs. Après, on peut bien sûr contester leurs estimations dans telle ou telle ville.

18h44 : Ce qui serait bien c’est que le nombre jaune nous explique comment il est calculé !

18h44 : Cela devait être une journée mémorable !!!Gros bide !!!!

18h43 : 10% en plus pour ce qui était censé être un grand jour, faut relativiser ...

18h43 : Dans les commentaires, vous trouvez le chiffre du Nombre Jaune assez décevant pour ce qui était présenté comme un grand rassemblement pour faire pression sur le gouvernement.

18h36 : Pour mémoire, le Nombre Jaune avait comptabilisé 91 276 manifestants samedi dernier et 73 289 participants il y a quinze jours.

18h35 : Selon le Nombre Jaune, les cortèges de ce 23e samedi de mobilisation ont rassemblé 101 125 participants. Commentaire du site : "la mobilisation repart à la hausse".

18h33 : Vous avez peut-être vu passer des photos des canons à eau utilisés lors de la manifestation parisienne crachant un liquide bleu. Selon les informations de France 2, il s'agit de bleu de méthylène, un marqueur temporaire qui teint les vêtements ou la peau des manifestants. Il permet ensuite aux forces de police de procéder à leur interpellation. On vous en dit plus ici.

18h31 : "Si l'idée c'est de protéger les Champs-Elysées pour qu'il y ait des dégâts ailleurs ça ne va pas ! Il faut que la police adapte son dispositif pour que les fauteurs de trouble soient interpellés. Il faut que la peur change de camp."

Selon l'adjoint, qui se trouvait dans l'après-midi au centre de veille opérationnelle avec Anne Hidalgo, les dégâts sont de nouveaux "très importants". "Sur tout le trajet entre Bastille et République en allant vers Goncourt, il y a de la casse de mobilier urbain et les commerces sont très touchés", a-t-il déploré. Pour lui, les résultats du dispositif de sécurité mis en place "ne sont pas satisfaisants".

18h28 : Plusieurs banderoles des cortèges des "gilets jaunes" dans l'Hexagone font référence à l'incendie de Notre-Dame. "Victor Hugo vous remercie pour Notre-Dame de Paris mais n'oubliez pas les misérables", proclamait également une banderole à Paris. "On vaut bien une cathédrale", lisait-on sur une pancarte de "gilet jaune" à Montpellier.

Vous êtes à nouveau en ligne