Dans une ville de l'Aisne, l'opposition ne veut pas d'une rue Liliane-Bettencourt

L\'ancienne patronne de L\'Oréal, Liliane Bettencourt, le 12 octobre 2011 à Paris.
L'ancienne patronne de L'Oréal, Liliane Bettencourt, le 12 octobre 2011 à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

L'opposition de Gauchy (Aisne) estime que ce choix de nom est un mauvais signal en pleine crise des "gilets jaunes".

C'est une nouvelle rue qui ne passe pas inaperçu. L'opposition municipale de cette ville de l'Aisne, voisin de Saint-Quentin, proteste contre le choix du maire de baptiser une nouvelle artère de la commune du nom de l'ancienne patronne de L'Oréal, rapporte mercredi 6 février L'Aisne Nouvelle.

"Ça me dérange par rapport à la situation actuelle, avec les Gilets jaunes. Ça serait mieux une rue Michel-Colucci", a réagi une membre de l'opposition, Véronique Cailliaux, avant que sa collègue Agnès Lefranc ne rappelle que "l'image est celle d'une héritière qui était la femme la plus riche du monde". Disparue en 2017, elle a été également impliquée dans un scandale politico-financier il y a quelques années.

En face, le maire Jean-Marc Weber justifie son choix par l'histoire entre la ville et l'entreprise. "Gauchy ne serait pas Gauchy sans les deux usines L’Oréal", a-t-il insisté. Selon le quotidien local, ces deux sites emploient plus de 500 personnes.

Vous êtes à nouveau en ligne