Coup de casque entre policiers à Toulouse : le syndicat Alliance parle d'un "non-événement", un "geste de nervosité"

Capture d\'écran de la vidéo montrant l\'altercation entre deux policiers à Toulouse samedi 23 février 2019.
Capture d'écran de la vidéo montrant l'altercation entre deux policiers à Toulouse samedi 23 février 2019. (CAPTURE D'ECRAN FACEBOOK)

La vidéo montrant l'altercation entre les deux policiers a fait le buzz sur les réseaux sociaux. 

"Ce geste traduit une forme de fatigue, d'usure des forces de police", a déclaré lundi 25 février sur France Bleu Occitanie David Leyraud, secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance, en réaction à la vidéo tournée samedi à Toulouse pendant la manifestation "gilets jaunes" et dans laquelle on voit un policier frapper un collègue.

 

                                    

La scène se passe samedi rue des Trois journées, en centre-ville de Toulouse. Un policier s'énerve et frappe son collègue d'un coup de casque. Selon David Leyraud, le policier ne fait qu'exprimer son "mécontentement, son incompréhension, de façon virile". Le secrétaire régional adjoint précise que les policiers ont reçu "une succession d'ordres et de contre-ordres". Pour le syndicaliste, le policier n'a aucune intention de faire mal à son collègue.

Images "atypiques"

David Leyraud parle d'un "non-événement". Des images certes "atypiques" mais qui traduisent un "geste de nervosité". Pour lui, le policier en question a un "geste d'humeur dans un contexte de confrontation, mais des engueulades, des 'ruades', ça arrive. Là, le film donne de l'importance à la scène mais le vrai événement, c'est 'l'acte XV' [des gilets jaunes], la forte pression à Toulouse avec des blessés dans nos rangs chaque week-end."

Le policier incriminé va devoir s'expliquer en rédigeant un compte-rendu d'explication. Selon France Bleu Occitanie, il n'a pas été sanctionné à ce jour. Depuis samedi, la vidéo montrant la dispute entre les deux policiers fait le buzz sur les réseaux sociaux

Vous êtes à nouveau en ligne