Comment le gouvernement compte-t-il financer les mesures ?

FRANCE 2

Les mesures annoncées par Emmanuel Macron lundi 10 décembre ont un coût. On parle de plus de 10 milliards d'euros.

Emmanuel Macron a annoncé des mesures lundi 10 décembre pour améliorer le pouvoir d'achat des Français. Le coût serait de 10 milliards d'euros. "Le geste pour ceux qui gagnent le smic, notamment via la hausse de la prime d'activité", coûte à l'État entre 1 et 1,5 milliard d'euros, précise sur le plateau de France 2 la journaliste Sophie Brunn. "Ensuite, concernant les heures supplémentaires, les mesures annoncées", comme la suppression de ses charges et sa défiscalisation, coûtent 2,5 milliards d'euros. Enfin, l'annulation de la hausse de la CSG pour les retraités touchant moins de 2 000 € par mois se chiffre à 2 milliards d'euros environ.

Des mesures qui creusent le déficit

L'abandon de la hausse de la taxe sur les carburants, lui, coûte 4 milliards d'euros. Au total, cela fait plus de 10 milliards d'euros. "Pour l'instant, il n'y a pas eu d'annonces concernant le financement de ces mesures. Pas de retour de l'ISF comme certains le réclamaient. Pas non plus d'augmentation de l'impôt sur les sociétés, qui aurait permis de générer de nouvelles ressources. Pour le moment, c'est en creusant le déficit que ces mesures vont être financées. La France va à nouveau sortir des clous budgétaires de l'Union européenne", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne