Colère des policiers : 3,5 millions d'heures supplémentaires seront payées

France 3

Le ministre de l'Intérieur s'est engagé à payer aux policiers une partie des heures supplémentaires impayées. C'est un effort sans précédent du gouvernement, car ces heures ont fortement augmenté depuis un an avec la crise des "gilets jaunes ".

C'était une mesure réclamée de longue date par les forces de l'ordre : être payé des heures supplémentaires effectuées ces dernières années. Dans une lettre de trois pages adressée lundi 28 octobre aux policiers, le ministre de l'Intérieur annonce le paiement de 3,5 millions d'heures supplémentaires d'ici fin 2019, pour une enveloppe totale de 50 millions d'euros. Avec cette annonce, Christophe Castaner tient une promesse formulée sur le plateau de France 2 il y a quelques semaines : il annonçait vouloir payer une première partie des heures supplémentaires d'ici la fin de l’année.

Une annonce qui ne satisfait pas

Pour Fabien Vanhemelrick, du syndicat Alliance Police nationale, cette annonce n'est pas satisfaisante : "La méthode est intolérable et inadmissible pour deux choses : le choix et le taux. Les collègues auraient dû avoir le choix entre se faire indemniser et épargner, car certains veulent des jours de repos et pas forcément de l'argent. Ensuite, le taux ne représente même pas un taux de stagiaire", s'indigne-t-il. Depuis plusieurs années, les policiers sont sur tous les fronts : la lutte contre les attentats, les grandes manifestations et, depuis 2018, le mouvement des "gilets jaunes ".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne