Champs-Elysées : une note très salée après les dégradations

France 2

Plus de 80 commerces ont été détruits ou dégradés samedi 16 mars sur les Champs-Elysées, lors de l'acte 18 des "gilets jaunes". Combien vont coûter les dégâts, et qui pour les payer ?

Des restaurants, des cinémas, des magasins ou des kiosques ont été saccagés samedi 16 mars lors des violences en marge de l'acte 18 des "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées. Les dégâts se chiffrent d'ores et déjà en millions d'euros. C'est selon la mairie de Paris le samedi où il y a eu le plus de casse. "On ne peut plus continuer comme ça ! On arrive à un stade où il faut que ça cesse", s'insurge Nizar Saadi, directeur d'une pâtisserie dont la devanture et la terrasse ont été vandalisées.

Les assurances ne couvrent pas tout

Au total, plus de 80 magasins de la plus belle avenue du monde ont été touchés. Chaque mètre carré de vitrine brisée coûte 1 000 euros de réparation. "Les assurances vont prendre le relais. On a fait ce qu'on avait à faire, on attend maintenant le retour des assurances", confie Dona Ali Gabir, commerçante sur les Champs-Elysées. Les indemnisations ne tomberont que dans plusieurs mois. Les assurances ne remboursent elles pas tout, cela dépend du contrat. Les dégâts sont estimés à 170 millions d'euros depuis le début du mouvement des "gilets jaunes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne