Bretagne : une commune débloque une prime pour les salaires les plus bas

FRANCE 2

Le maire de Plérin (Côtes-d'Armor) a décidé de débloquer une enveloppe sur le budget de fonctionnement de la ville afin d'aider les salariés municipaux les moins bien lotis.

En matière de pouvoir d'achat, une municipalité a fait le choix de donner une prime à ses salariés les moins bien payés. À Plérin, dans les Côtes-d'Armor, des fonctionnaires d'une école vont ainsi toucher en 300 et 400 euros de prime cette année. Ce qui pour eux est plus qu'une bonne nouvelle. "C'est vrai qu'on a souvent l'image des fonctionnaires qui gagnent bien leur vie, et qui sont plutôt privilégiés. La réalité est toute autre. Je pense que cette prime sera bienvenue", assure Virginie Collin, référente périscolaire à l'école primaire de Plérin.

Un budget de 100 000 euros

"Quand on arrive au 11 du mois, qu'on n'est pas capables de remplir les assiettes, qu'on a des enfants, on a envie de leur offrir un avenir meilleur que celui dans lequel on est en train de vivre", regrette Jean-Brice Claeysens, lui aussi référent à l'école de la commune. Le maire de Plérin a donc écouté les revendications, notamment exprimées à travers les "gilets jaunes". Il a ainsi décidé d'octroyer une prime aux employés de la municipalité touchant moins de 1 723 euros nets par mois. Une enveloppe de 100 000 euros sera débloquée, sans augmentation des impôts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne