Blocages : 400 millions d'euros de pertes pour les routiers

FRANCE 2

Les transporteurs routiers ont été fortement touchés ces trois dernières semaines par les blocages des "gilets jaunes". Ils déplorent 400 millions d'euros de perte seulement pour le mois de novembre. 

Des camions bloqués sur les routes et des entreprises qui sont quasiment à l'arrêt, puis des pertes financières qui se creusent : les transporteurs espèrent la fin des blocages. À Dole dans le Jura, ce déménageur a dû reconcevoir son organisation pour continuer de circuler. "Pour éviter d'être bloqués dans les barrages et dans les ronds-points, on a basculé sur des petits fourgons afin de pouvoir circuler dans les petits villages et routes de montagne, pour assurer le déménagement des clients qui doivent bouger aujourd'hui. Cela nécessite plus de moyens, plus d'hommes et plus de carburant", explique Thierry Gros, gérant de l'entreprise Déménagements Gros. Résultat : sa société a perdu 20% de son chiffre d'affaires depuis le début du mouvement des "gilets jaunes".

Une situation "dramatique"

Sur l'ensemble de la France, les entreprises de transport enregistrent une perte de 400 millions d'euros, selon les fédérations de transport. Pour éviter les dégâts, des chefs d'entreprise scrutent en temps réel l'état du trafic dans leurs régions, afin d'adapter l'itinéraire de leurs chauffeurs. De leurs côtés, les organisations professionnelles qualifient la situation de "dramatique", et craignent des répercussions rapides sur les emplois du secteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne