Les sujets du jour
Grand débat national"Gilets jaunes"Ligue 1Prélèvement à la sourceHouellebecq#AlertePollution

Benjamin Griveaux suggère à Chantal Jouanno de démissionner, après son refus de piloter le grand débat national

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, à l'Elysée le 10 décembre 2018. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Interrogé sur RTL à propos de l'avenir de l'ancienne ministre à la direction de la Commission nationale du débat public, le porte-parole du gouvernement s'est dit "sûr" que Chantal Jouanna saurait "tirer les enseignements" de son retrait.

"Il est assez incompréhensible pour nos concitoyens de démissionner de la principale mission qui est confiée à la commission qu'on préside soi-même." Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a critiqué sur RTL, jeudi 10 janvier, la décision de Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale du débat public, de se retirer du pilotage du grand débat national.

Interrogé sur l'avenir de l'ancienne ministre à la direction de la CNDP, le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre s'est dit "sûr" que Chantal Jouanna saurait "tirer les enseignements" de son retrait, lui suggérant ainsi de démissionner de la présidence de la CNDP. Benjamin Griveaux a toutefois rappelé que la Commission nationale du débat public était une "autorité administrative indépendante".

Chantal Jouanna a annoncé sur France 2 qu'elle renonçait à organiser la grande consultation voulue par Emmanuel Macron pour répondre à la crise des "gilets jaunes", invoquant la polémique sur le montant de son salaire. "Je trouve assez incompréhensible qu'elle s'en soit elle même exclue, c'est un rendez-vous manqué et je trouve ça dommage", a encore déclaré le porte-parole du gouvernement.